Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

Carte des centrales nucléaires et des cancers en France, une étrange coïncidence ?

Par • 12 Fév, 2009 • Catégorie: Culture

C’est en lisant un article sur l’Atlas de la mortalité par cancer en France, que me vient cette idée simple : superposer la carte de la mortalité par cancer avec celle des centrales nucléaires et de leur puissance, (déjà présente sur le site).

La mortalité par cancer est la plus forte dans le nord de la France ; région ou se situe la plus grande capacité de production d’énergie nucléaire.

carte centrales nucleaires france nord
[wp_ad_camp_2]

A l’échelle départementale, l’on voit bien que les régions qui possèdent le plus de capacité de production électrique nucléaire concentre la plus grande partie de la mortalité par cancer. Dans le rouge, Paluel, Penly, Gravelines, Chooz, Collenom.


[wp_ad_camp_2]

La question que je me pose est pourquoi dans un pays comme la France ces faits ne sont pas analysés journalistiquement et scientifiquement, car, à l’heure ou l’on nous impose un 2eme et bientôt un 3eme EPR, la question énergétique doit absolument devenir une question citoyenne.
Merci de relayer mon travail journalistique inédit à tous vos contacts, pour que la question du nucléaire ne soit plus un tabou, et qu’il puisse y avoir un véritable débat démocratique à ce sujet.

Liens :
L’atlas de la mortalité par cancer en France métropolitaine (Evolution 1970 – 2004) Décembre 2008 Par l’institut national du Cancer

Vidéo GandhiVert :
http://www.dailymotion.com/video/x87t46_centrales-nucleaires-cancers_creation


Centrales Nucléaires & Cancers
envoyé par LeGandhiVert
Marqué comme: , , , , , , , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

95 Réponses »

  1. […] une illustration vidéo maison de l’article “Carte des centrales nucléaires et des cancers en France, une étrange coïncidence ?” Centrales Nucléaires & Cancers envoyé par […]

  2. c’est vraiment n’importe quoi votre article.

    si je regarde la carte, je vois plsu de centrales nucléaires en dehors du du rouge que dans le rouge.

    ensuite ce genre de lien simpliste est facile à faire. avez mis en parrallele la pollution ? le tabagisme ? la nature du sol ? les usines chimiques ? l’alimentation ?

    ce genre d’article à deux francs, je peux le faire aussi. pourquoi pas une carte des cancers et des antennes GSM ?

  3. Mr Roger, je n’ai qu’une chose à vous dire : il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

  4. celui qui ne veut pas voir quoi ?

    ce qui VOUS voulez nous faire CROIRE ? ou la réalité ?

    il serait bon de se baser sur des faits au lieu d’imaginer ou de résumer des informations.

    c’est comme si je mettais en corrélation une carte de la population immigrée et de la violence urbaine. est ce que ma corrélation va être prise au sérieuse ? est ce que je ne vais pas passer pour un raciste? je pense que oui … et ca sera justifié.

    alors garder pour vous vos délires et la prochaine fois, faites un article en béton avec des preuves et des faits.

  5. Mr Roger, merci de rester poli s’il vous plaît.

    Je ne résume rien, je constate ; mon article n’est pas un article scientifique, heureusement pour lui.

    « La mortalité par cancer est la plus forte dans le nord de la France ; région où se situe la plus grande capacité de production d’énergie nucléaire. »

    …c’est un fait tangible mon ami, et qui selon moi se vérifie par ces 3 cartes superposées.

    Regardez par exemple la zone de Paluel (d’une puissance de plus de 5000 mégawatts électriques nette), et constatez que le pic de mortalité par cancer est exactement à l’endroit de la centrale installé en 1986.

    « c’est comme si je mettais en corrélation une carte de la population immigrée et de la violence urbaine. est ce que ma corrélation va être prise au sérieuse ? est ce que je ne vais pas passer pour un raciste? je pense que oui … et ca sera justifié. »

    Et pourquoi ce serait du racisme? Si votre carte révélait quelque chose alors ce serait intéressant. Nous sommes en 2009, il est temps de sortir des dogmes et de l’obscurantisme.

    Pour en savoir plus sur l’impact avéré partout dans le monde sauf en France peut-être, des rejets des centrales et des cancers, je vous invite à regarder la seconde partie de cette vidéo:
    http://www.gandhivert.fr/les-cobayes-humains-hiroshima-668.html

    Je développerais ce point par la suite.

  6. connaissez vous les rejets annuels d’une centrale nucléaire ?

    L’impact radiologique sur les populations vivant autour d’une centrale est inférieur à 0,01 mSv/an, à comparer à un niveau moyen d’irradiation naturelle en France de 2,4 mSv/an.

    alors comment justifiez vous l’augmentation de cancer ?

    comment cela se fait il que les travailleurs (dans les centrales) exposés EUX à plus de radiations ne meurent pas tous de cancer ?

    on subit plus de radiation en allant chez le medecin, en prenant l’avion ou tout simplement en vivant (car le sol est bourré de radon) qu’en vivant a coté d’une centrale …

    donc je confirme que votre article ne se base saur aucun faits ou chiffres concret. juste la superposition de deux cartes et des conclusions farfelues.

  7. Réveillez-vous Roger, les ouvriers dans les centrales meurent plus de cancer que les autres. Il n’y a pas de secret, qu’elle soit naturelle ou pas, la radioactivité tue. Vous semblez oublier l’impact des faibles doses sur la santé.
    Et vous ne faites que répéter le discours rassurant que l’on nous sert depuis 30 ans. C’est ce que vous appelez du concret?
    Je pense que vous n’êtes pas neutre ; êtes-vous salarié d’EDF ou d’Areva ? Si c’est le cas dites-le franchement je n’y vois pas d’inconvénient.
    Dans tous les cas merci pour votre commentaire.

  8. ensuite de votre super expertise, comment justifier vous les cancer en bretagne ? et dans le centre de la france ? il n’y a pas pourtant de centrale nucléaire la …

    et comment justifiez vous que les centrales dans le sud ne soit que jaune et pas rouge ? pourtant ce sont des centrales, donc il devrait y avori des cancer …

    allez je rajoute le lien de deux cartes :

    la premiere la pollution en france

    http://images.google.com/imgres?imgurl=http://espritlibre.midiblogs.com/images/carte_polluants.jpg&imgrefurl=http://espritlibre.midiblogs.com/archive/2006/07/07/la-carte-officielle-de-la-pollution-en-france.html&usg=__redq2FRLF3OsCu7b85Xww4xHHnY=&h=360&w=450&sz=67&hl=en&start=5&um=1&tbnid=2qKePUYWnFCf2M:&tbnh=102&tbnw=127&prev=/images%3Fq%3Dcarte%2Bpollution%2Bfrance%26um%3D1%26hl%3Den%26rls%3Dcom.microsoft:en-us%26sa%3DX

    la deuxieme : tout les sites nucléaires en france :

    http://burestop.free.fr/spip/local/cache-vignettes/L520xH570/carte-FRANCE-sites-dechets-transports-ptsp-1218f.png

    TIENS … bizarre, quand je regarde la carte je vosi plus d’activités nucléaires dans le bas de la France que dans le haut … bizarre bizarre

  9. « Réveillez-vous Roger, les ouvriers dans les centrales meurent plus de cancer que les autres. Il n’y a pas de secret, qu’elle soit naturelle ou pas, la radioactivité tue. Vous semblez oublier l’impact des faibles doses sur la santé. »

    ouiiii bien sur … avez vous les chiffres ? vous êtes medecin chez EDF ?

    j’aime les gens qui sortent des belles phrases comme ca… vous vous basé sur quoi pour dire qu’il y a plus de gens qui meurent du cancer dans les centrales ?

    il serait peut être temps d’arreter de faire de la propagande et de montrer des FAITS !!!

    donc en fait je repete que des discours … les valeurs de la radioactitvé naturelle est un mensonge repetés par des milliers de scientifiques depuis 30 ans… en fait c’est un complot mondial. oui oui.

  10. Roger, je ne peux que constater que vous êtes désinformé, les faits sont là et vous ne voulez pas les voir.

    « Une étude Allemande a été réalisée (en décembre 2007) par l’Université de Mayence sur demande de l’Office fédéral de protection contre les radiations, à partir de données statistiques
    portant sur la période 1980-2003 dans les régions proches de 21 réacteurs ou anciens réacteurs allemands. Elle montre que le risque de cancer augmente de 60% lorsque l’enfant habite à moins de 5
    km d’une centrale, et de 117% si on prend en compte uniquement les leucémies. L’étude montre aussi que l’excès de cancers et leucémies est détectable jusqu’à 50 km autour des installations nucléaires. »

    cf- http://www.gandhivert.fr/centrales-nucleaires-leucemies-et-cancers-104.html

    Ps.
    Oui il y a une radioactivité naturelle, et oui elle est également dangereuse (cf- radon et cancers en bretagne).
    Oui lorsque vous prenez l’avion vous prenez une dose de radioactivité. Il en va de meme pour les radios. Et alors?

    Je le répète : il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

  11. Bonjour, je suis tombé par hasard sur cet article et je voudrais, en dehors de tout parti pris, faire une remarque. Je suis géologue et je connais un peu le problème des sources de radioactivité naturelle. Pour information, et avant d’être montré du doigt, je ne travaille pas dans le secteur minier et encore moins dans la filière de l’uranium et ne suis pas à la botte d’Areva, EDF, ou je ne sais qui d’autre…

    Tout d’abord superposez la carte du lien suivant avec votre carte des cancers http://www2.brgm.fr/cartographie_1000000.htm
    Cette carte est une synthèse des connaissances de sous-sol français qui a plus de 100 ans d’histoire et qui en est à sa 6ème édition.
    Maintenant, et ça va être très visuel, regardez comment se superposent les zones rouges de votre carte des cancers avec les zones rouges, oranges, violettes et marrons de la carte géologique.
    On constate principalement que ces zones sont situées en Bretagne, Massif Central, Ardennes et dans un moindre mesure dans les Alpes, Pyrénées et Corse.
    A titre d’information ces couleurs correspondent à des formations à dominante granitique -granitoïde dans le sens large- reconnues pour être riches en uranium. Il est connue et reconnue que la radioactivité naturelle, par le biais principalement du Radon est source de cancer.
    Alors évidemment, il y a des choses qui ne se superposent pas. Il y a de multiples phénomènes géologiques ou anthropiques qui peuvent les expliquer et un possible lien avec les centrales nucléaires n’est pas à exclure dans certains cas.
    Je ne dis pas que les centrales nucléaires ne présentent pas un risque de santé publique, bien au contraire, mais je vous signale juste qu’en étant convaincu de cela, le manque d’information et l’ignorance peuvent parfois mener à des raccourcis qui ne permettent pas d’appréhender les problèmes dans leur globalitée.

  12. Merci pour votre commentaire très intéressant Dorian,

    Vous dites que la radioactivité naturelle tue par cancer et vous avez raison (radon issu du granite), je pense que de rajouter à cela de la radioactivité issue du nucléaire civil augmente encore davantage cette mortalité et c’est ce que montre selon moi cette superposition.

    Il serait intéressant de réaliser « votre » montage.

    Mon montage n’est pas simpliste, sa finalité est de susciter une réflexion.
    Il ne s’agit pas d’une démonstration, car -heureusement pour moi- je ne suis pas un scientifique.

    La question du nucléaire ne doit plus être la propriété des scientifiques!

  13. Je suis tout à fait d’accord! la manière de le présenter est importante!
    Ceci dit je conçois parfaitement les risques non négligeables de telles installations aussi sûres soient elles dans des zones peuplées. Il faut savoir aussi que plus une centrale vieilli plus les risques liés aux aléas de toutes sortes que peuvent engendrer de telles installation augmentent. Et ce même si la dite installation est contrôlée.
    Pour en revenir à la carte géologique, les zones où il n’y a pas de superposition entre les formations géologiques supposées à risque, car riche en uranium, et les zones roucges de la carte des cancers peuvent avoir aussi une source « naturelle » plus ou moins profonde. Il faut savoir par exemple que les formations sédimentaires riches en matières organiques émettent de grandes quantités de radon. C’est particulièrement vrai dans toute l’extrême Nord de la France, entre la Haute Normandie, les Ardennes et la Lorraine, où l’on a exploité le charbon. En effet ces formations ont la particularité de piéger très facilement l’uranium et présentent des taux d’émission de radon non négligeables. Pour faire bref, il existent énormément de sources naturelles, cachées, que la carte géologique ne permet pas de localiser. Enfin je voudrais finir sur la radon, c’est un gaz rare, le seul naturellement radioactif, qui est quasi universel. Il n’existe probablement pas d’endroit sur Terre où on ne constate pas d’émanation de ce gaz. Il va migrer de sa source vers la surface en empruntant tous les chemins possible, fractures, karst, eaux thermales, voilà pourquoi on peut le retrouver aux endroits où on ne l’attend pas!
    Mais je m’égare, car on ne peut évidemment pas expliquer tous les cancers par cette seule cause…

  14. A Ghandi Vert, aux sources de radioactivité naturelle il faut aussi ajouter les sources de radioactivité apportées par les engrais! Savez-vous que les phosphates utilisés en France proviennent de pays dont les phosphates sont radioactifs, le Maroc en particulier? Or un agriculteur déverse en moyenne par an environ 100 kg de ces phosphates par hectare! C’est pourquoi il est illusoire de vouloir produire une carte détaillée de la radioactivité dans un pays comme le nôtre!
    Cela dit, comme vous le dites avec ingénuité, votre post n’a rien de scientifique. On peut faire dire à peu près n’importe quoi avec des corrélations de ce genre. Bien que votre interrogation soit légitime, c’est exactement ce que vous faites.
    De plus, je vous rappelle que l’on est ici dans le domaine des faibles doses de radioactivité. Au cas où vous ne sauriez pas ce que cela signifie, cela veut dire que les excès de mortalité par cancer qui seraient dues éventuellement à la radioactivité sont beaucoup trop faibles pour être détectables à partir du suivi de la mortalité totale par cancer, qui sont à la base de ces cartes. On utilise donc pour calculer ces effets éventuels des modèles dits d’extrapolation aux faibles doses, qui reposent sur des
    hypothèses d’altération des cellules par les rayonnements. Ces hypothèses sont impossibles pour l’instant à vérifier expérimentalement. On prend donc les plus défavorables à titre de précaution!!!
    Avant de vous embarquer dans des interprétations de ce genre, vous devriez vous faire expliquer tout cela par un médecin de médecine nucléaire! C’est quand même curieux que dans toutes ces discussions, il ne soit jamais fait appel à eux!

  15. @Gandhi Vert, j’ai comparé attentivement les cartes publiées par l’Institut de recherche sur le cancer et celle que vous nous montrez. Il saute aux yeux immédiatement que vous avez délibérément transformé la carte de l’IRC pour la rendre la plus conforme possible à ce que vous vouliez faire croire!Et malgré cela, vous n’avez même pas réussi à faire coller cette carte transformée avec vos discours!
    De fait, il n’y a que deux endroits où un fort excès de cancers par rapport à la moyenne coïncident avec la présence d’un centrale nucléaire, deux coïncident avec un excès moyen. Pour les 15 autres l’emplacement des centrales coïncide en fait avec des taux inférieurs à la moyenne, parfois de beaucoup.La carte ne coïncide pas non plus avec les zones granitiques, pour lesquelles on peut suspecter une radioactivité naturelle plus forte, car Corse, Limousin, Vosges ne montrent pas d’excès notable. Au vu de cette carte, aucun médecin spécialiste de médecine nucléaire n’invoquera la radioactivité, qu’elle soit naturelle ou autour des centrales nucléaires, parmi les causes significatives de cancers !
    J’ai retrouvé par hasard votre falsification sur Daily Motion.
    En lisant votre prose, je vous avais pris tout d’abord pour une espèce de créationiste, vous savez, le genre de personne qui refuse les observations qui vont à l’encontre de sa croyance naïve! Mais je réalise maintenant que vous falsifiez volontairement les données. Pouvez-vous m’expliquer dans quel but?

  16. BMD détrompez vous je n’ai nullement falsifié la carte de l’Institut National du Cancer.

    Je vous redonne le lien :
    http://www.lejdd.fr/documents/cancer_mortalite.pdf

    De plus, je ne veux rien faire croire, je ne fais que constater, et interroger deux cartes.

    Vous dites :
    « De fait, il n’y a que deux endroits où un fort excès de cancers par rapport à la moyenne coïncident avec la présence d’un centrale nucléaire, deux coïncident avec un excès moyen. »

    Je suis de votre avis, et si vous avez déjà pu remarquer cela, mon travail n’est pas vain.

    « La carte ne coïncide pas non plus avec les zones granitiques, pour lesquelles on peut suspecter une radioactivité naturelle plus forte (…) »

    Regardez bien : la Bretagne est dans le rouge !

    Vous avez raison pour les engrais, c’est une honte, et c’est pourquoi personnellement je mange bio à 100% 😉

    Si vous doutez de l’effet des faibles doses, je vous conseille d’aller regarder en Ukraine du coté de Tchernobyl, et la pas besoin d’être scientifique pour apprécier les effets de ces « faibles doses ».

  17. Idée interessante mais beaucoup trop polémique et simpliste…
    En tourraine 2 centrales sont extremement proches et le taux des cancers est ?????

    Bon, c’est dommage y’a quand meme des trucs interessants sur ton site 😉

    Sinon pour l’article… je ferais plus une analogie entre le nuage de tchernobyl et le mode de consommation des gens du nord et des gens du sud.

  18. Je viens soutenir Roger! Et je vais reprendre ce que Julian disait « Idée interessante mais beaucoup trop polémique et simpliste… ». Ben c’est exactement ça. et puis dans le sud de la France les analyses faite ne correspondent absolument pas!!!

  19. @Matt de toute façon en France le nucléaire est si tabou que l’on ne peut pas en parler…
    Pourtant, regardez dans l’Atlas de la mortalité par cancer en France les cartes avant et après Paluel (1986) par exemple… La réalité est saisissante.

  20. Je veux bien debattre avec toi sur le nucleaire, il n’y a pas de probleme. Et je ne pense pas qu’il ne soit si tabou que ça. En tout cas moins qu’en Iran. 😀

  21. Bonjour, je pense qu’il est bon de se poser des questions et tenter de comprendre, dans un premier temps je constate que bien des choses nous sont cachées ! Prenez Tchernobyl la radioactivité n’a pas traversé la France ? Tiens le vent transporte la radioactivité ? Hiroshima n’a pas plus de conséquence sur le cancer ? Mururoa, site des essais nucléaires est t’il un havre anti cancéreux ? Le nombre de cancer a augmenté de plus de 35% en 20ans !
    Soyons tant soit peu réaliste, bien sur nous avons besoin d’électricité, bien sur le confort prime et je suis certain que beaucoup d’entres nous ne sont pas prêt a retourner en arrière mais pourquoi cacher la vérité en France nos politiques sont des champions pour cela !
    Recherchons des solutions mais de grâce que l’on arrête de nous prendre pour des enfants !
    Il y a quand même des chiffres qui doivent nous réveiller même nous secouer a prendre des mesures le cancer tue 150.000 personnes/an ! Et 300.000 nouveau cas par an !
    Tout n’est pas lié au nucléaire pour sur mais beaucoup doivent l’etre.
    La superposition des cartes a le mérite de se poser des questions et au lieu de s’envoyer de critiques cherchons les vérités
    bien à vous Philippe….

  22. Les centrales nucléaires sont biens surveillées a part à Tcherrnobil vous connaisser bien l’histoire.

  23. comment résumer en peu de mots un sentiment, et plus difficile, faire partager une connaissance spécialisée non pas universelle ni définitive ni encore globale de la problématique exposée?
    je suis médecin nucléaire; et je n’en ai pas honte; je diagnostique et soigne grâce à des médicaments radioactifs tous les jours des patients atteints de cancer (entre autre), bien-sûr avec le soucis permanent de la gestion du risque par rapport au bénéfice; je me suis d’abord intéressé à la médecine en général, à la cancérologie ensuite et à la médecine nucléaire enfin; je n’ai aucun lien personnel, aucun intérêt financier avec les instances nucléaires française ni avec l’industrie pharmaceutique et médicotechnique, dont je me méfie beaucoup; je suis même assez critique et sévère vis-à-vis de mon propre milieu, et de l’industrie nucléaire en France.
    cette carte surlaquelle je suis tombé par hasard n’est qu’une bien nauséabonde fumisterie:
    – en effet, les seuils de couleur semblent avoir été choisis à dessein
    – la lecture qui est en faite (dissociaition quart nord/trois quart sud) est très criticable: combien de zone à faible prévalence du cancer autour des centrales? pourquoi tant de cancer en Bretagne?
    – la répartition des cancers en france, pour utiliser des mots simples, est due aux facteurs environnementaux dont le rapport avec le cancer est prouvé: tabac, alcool, alimentation grasse riche en viande et pauvre en légumes, sédentarité; et j’en parle avec d’autant plus d’aisance que j’ai travaillé en cancérologie dans les hôpitaux de la région parisienne, du Nord, de Midi-Pyrénées et de Bretagne. Ces quelques pourvouyeurs de dizaines de milliers de cancer par an en France expliquent toute différence visible sur la carte.
    – quant aux rayonnements ionisants, d’origine indistrielle ou non, pour qu’ils engendrent une augmentation détectable des cancers sur de vastes populations (en milliers d’individus au moins), il faut atteindre des doses telles qu’on les utilise en radiothérapie externe (qui est un métier cousin du mien) pour traiter les cancers, soit des doses en pratique envion 10000 à 100000 fois plus élevées que la radioactivité naturelle; ce qui ne remet pas en cause ce traitement, l’évaluation individuelle du bénéfice (apport de la radiothérapie externe dans le traitement du cancer « fortuit ») et du risque (probabilité de dévellopper un deuxième cancer « radioinduit ») s’appliquant immuablement. Il est admis, même si le risque diminue grandement (en probabilité), que c’est aussi sans doute le cas pour des doses supérieures à 100 fois la radioactivité naturelles (dans le cas d’irradiation aigüe). pour les doses inférieures à 100 fois la radioactivité naturelle, personne n’est capable de démontrer ni l’inoccuité, ni le danger, ni l’opportunité (c’est une thèse défendue) des rayonnements ionisants.
    de mon point de vue:
    – cette carte dessert les travailleurs des sites industriels nucléaires en confondant délibérément leur situation très particulière et bien-sûr à surveiller de très près, et celle de la population générale pour qui le cancer est devenue d’une rare banalité en raison de l’accroissement de la durée de vie, c’est-à-dire de la durée d’exposition d’un patrimoine génétique plus ou moins robuste à aux facteurs environnementaux cités ci-dessus (et aussi en raison de l’amélioration technique du diagnostic des cancers).
    – la radioactivité ou les rayonnements ionisants et ses effets sont connus, archiconnus, surveillés: reste à surveiller qu’ils sont maîtrisés dans leur utilisation et je vous assure que les autorité (ASN) font preuve d’une attitude scrupuleuse voire paranoïque dans notre âys, vus les antécédents de scandale sanitaire. Reste à défendre les travailleurs exposés et faire le choix ou non de produire des déchets à très longue durée de vie. En a-t’on le choix?
    – il faudrait plutôt s’intéresser à la toxicité des produits chimiques, trop méconnue, dont moins de 1% sont testés sur les hommes avant leur mise sur le marché!!

  24. @gama74 Merci pour votre commentaire.

    « – en effet, les seuils de couleur semblent avoir été choisis à dessein »

    CALOMNIE, pas besoin de maquiller les cartes, même un collégien pourrait observer le lien entre les cancers et la zone de Paluel (centrale d’une puissance de plus de 5000 mégawatts électriques nette), en constatant que le pic de mortalité par cancer est exactement à l’endroit de la centrale installé en 1986.

    Ceci n’est qu’un exemple. Je précise bien -par ailleurs- que je veux initier une réflexion, mais en France, nous marchons tellement sur la tête avec le nucléaire que l’on ne sait même plus lire une carte. Nous n’avons même plus le droit de questionner une situation ! Et votre témoignage tout estimable qu’il soit en est que le triste reflet.

    « Reste à défendre les travailleurs exposés et faire le choix ou non de produire des déchets à très longue durée de vie. En a-t’on le choix? »

    OUI
    Vous êtes fataliste, vous ne m’empêcherez pas d’être humaniste.

    Source :
    L’atlas de la mortalité par cancer en France métropolitaine (Evolution 1970 – 2004) Décembre 2008 Par l’institut national du Cancer

  25. A l’échelle de la France, il est tout simplement impossible de réaliser une carte posant de telles directives que celles de la comparaison entre le taux de cancer et la répartition des centrales.
    Ce genre de carte n’est réalisable qu’en région, voire même en zones de moins de 30 Km de diamètre. Cette carte ne montre rien. Pourquoi ? Parce que le nombre de centrale et leur répartition n’influe que peu la radioactivité normale et naturelle. ( de l’ordre de quelques micro-sievert) Regardez la région de Bretagne. Toute une « banane » qui passe par Rennes et le Mans
    jusqu’à Tours ne possède pas un taux de cancer élevé. Et pourtant, c’est l’une des régions les plus radioactives de France ! (notamment à cause du radon). Quand à la zone qui va d’Orléans jusqu’à Saint-Etienne, taux de cancer élevé…Voyez-vous une centrale dans cette zone ? Non, elles sont au dessus, et en dessous, mais pas dedans.
    Et puis, non au nucléaire ? Pourquoi pas, je suis d’accord, mais quand on voit qu’il faudrait couvrir l’intégralité de notre territoire plus la moitié de l’Allemagne d’éoliennes pour assurer la production de 6 mois d’électricité en France, je me pose des questions. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, rien, même pas les énergies « renouvelables » ne peuvent remplacer le nucléaire Français. Un nucléaire certes, vieillissant, mais un des plus sécurisés d’Europe…

  26. @arkange, des études internationales ont prouvé le lien entre centrales nucléaires et cancers. Ces cartes sont donc réalisables de manière plus fine et précise. Le problème, c’est qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Adopter le nucléaire comme une fatalité est à mon sens une erreur. Cela n’a pas plus de sens que d’accepter un crime parce que le bourreau est plus fort que vous.

  27. Je suis d’accord avec vous ! Levons enfin le voile du nucléaire qui pèse sur la France depuis déjà trop longtemps. Mais essayons de faire comprendre aux gens que la radioactivité ne doit pas être perçue comme un monstre sanguinaire tapis dans l’ombre, mais plutôt comme un phénomène naturel et magnifique ( à mes yeux, c’est la plus belle expression de la physique des particules visibles à notre échelle).
    Le problème du nucléaire en France, c’est comme vous l’avez dit, le manque d’information. Quand je vois qu’aux Etats-Unis, il suffit de demander pour avoir accès aux mesures de radioactivité autour de leur centrale, et qu’en France, on nous cache ça sous du secret défense, je me dit qu’il y a un problème.
    Maintenant, reste à vraiment découvrir pourquoi, si comme vous le dites, les quelques micro-sievert émis par les centrales dans leur environnement directe peuvent avoir une influence sur notre santé. (ce dont je doute légèrement)
    Quoi qu’il en soit, il est impératif pour les Français d’en savoir un peu plus sur cette source d’énergie qui nous fait tant peur.
    Sur ce plan comme sur bien d’autres, nous voila une fois de plus bon derniers. Je ne suis pas un écolo-guerrier, j’estime qu’il existe un juste milieu entre l’écologie « fanatique » (les fondamentalistes voulant revenir à l’age de pierre) et les gros pollueurs d’aujourd’hui.
    On doit pouvoir trouver un compromis pour satisfaire tout le monde, non ?
    l’écologie doit se faire porteuse d’espoir, mais pas de régréssion dans notre façon de penser.

  28. @arkange, ce que vous dites est vrai.

    Pour l’influence des centrales sur la santé, je vous conseille de lire cet extrait :

    “Une étude Allemande a été réalisée (en décembre 2007) par l’Université de Mayence sur demande de l’Office fédéral de protection contre les radiations, à partir de données statistiques
    portant sur la période 1980-2003 dans les régions proches de 21 réacteurs ou anciens réacteurs allemands. Elle montre que le risque de cancer augmente de 60% lorsque l’enfant habite à moins de 5km d’une centrale, et de 117% si on prend en compte uniquement les leucémies. L’étude montre aussi que l’excès de cancers et leucémies est détectable jusqu’à 50 km autour des installations nucléaires.”

    cf- http://www.gandhivert.fr/centrales-nucleaires-leucemies-et-cancers-104.html

    Ou encore de visionner ce documentaire (à partir de 9min45 environ) :

    http://www.gandhivert.fr/les-cobayes-humains-hiroshima-668.html

  29. Je ne doute pas une seconde du bien fondé de cet article sur les leucémies, mais l’étude réalisée a-t-elle été officialisé ? vérifiée par des expert et d’autres scientifiques mondialement reconnus ? Si vous avez l’occasion, présentez vous aux abord d’une centrale nucléaire muni d’un compteur Geigeir, et mesurez la radioactivité.
    Quand au documentaire, si j’ai bien saisi l’idée, c’est que l’effet au jour le jour de la radioactivité est beaucoup plus dangereux et destructeur que l’effet d’un « boum » atomique lors d’une explosion.
    Je suis d’accord, mais encore faut-il préciser que les doses distribuées au jour le jour doivent être de puissance égale avec celles dégagées lors d’une explosion, sinon, l’étude ne sert à rien. Or, je doute que les centrales nucléaire rejètent des doses aussi importantes que lors d’une explosion atomique au jour le jour. (pour dire les choses clairement, une explosion atomique telle qu’Hiroshima à irradié dans le pire des cas à 440 mGy, c’est à dire 0,1 sievert)
    Ensuite, je veut relativiser. J’ai regardé le documentaire en entier, et il est vrai que cette explosion à été une vraie catastrophe pour la population locale. Mais par exemple, le bombardement de Tokyo à fait beaucoup plus de mort qu’Hiroshima. Si j’ose vous rappeler malheureusement tous les test que l’humanité à effectué sur sa propre espèce, je n’ai pas fini, et vous aurez raison de dire que c’est horrible et inhumain.
    Encore une fois, je vois mal comment les quelques micro-sievert que rejètent les centrales pourraient nous contaminer durablement, alors que nous sommes exposés tous les jours à une radioactivité naturelle bien plus forte.
    Je vais parler crûment, mais je me fous des statistiques qui disent « 70% de cancer en plus quand on se rapproche d’une centrale » et autres nombres de ce genre. Ce qui m’intéresse, et qui à mon sens est beaucoup plus exploitable, ce sont les chiffres de rejet, d’irradiation en Sievert, Gray, Becquerel et autres unités de mesures et de puissance de la radioactivité.
    Tous les cancers ne sont pas explicables par la radioactivité.
    La vérité aujourd’hui, c’est que la France, comme d’autres pays à grandement besoin d’électricité. Or, les centrales au fioul et au gaz, non écologique par rapport au nucléaire, ne suffisent pas pour alimenter en énergie la France. La Bretagne, par exemple, est chaque hiver au bord du gouffre électrique par manque de centrale. Il arrive un moment ou l’on doit se dire si on veut réèlement vivre au XXIeme sièce, il faut accepter de produire de l’énergie comme on le fait maintenant. Ce n’est pas une fatalité, mais à l’heure actuelle, il n’existe aucune énergie vraiment propre. il y a toujours des pertes, et dans le nucléaire, on peu dite qu’elles sont potentiellement très dangereuses, mais les risques sont minimes. Pour moi, la dangerosité du phénomène n’enlève rien à sa beauté.

  30. @arkange Les quantités de radioactivité relâchées à l’année par une centrale nucléaire sont colossales (liquide, gaze, déchets). Après de toute façon l’état est juge et partie, donc il ne vous reste plus qu’à écouter religieusement leur discours rassurant (doses très faibles et exprimées en bla bla bla…). En attendant, les cancers augmentent.

  31. Si vous ne faites pas confiance au gouvernement (comme moi) allez vérifier aux abord d’une centrale les vrai niveaux de radioactivité. Il n’y a que sur le terrain qu’on peut sen rendre compte du faible niveau de radiation, et je vous assure que je m’y connais.

  32. aimerait bien que la carte cancers en france par départements soit en entier et avec des couleurs lus nettes plus évidentes à lire pas comme la deuxième carte. Que savez-vous de la centrale nucléaire de La Hague?? Reste-t-il des années après sa fermeture de la radioactivité ? à quelle échelle??
    Si on y mange du poisson des légumes : y -a – t-il des risques?

    merci de vos réponses.

    je suis invitée à faire un tour par là bas est-ce dangereux?

    Brigitte

  33. @Brigitte Je vous conseille de ne pas manger de produits locaux.
    La zone de la Hague est devenue au fil des années une véritable poubelle nucléaire radioactive.
    N’hésitez pas à venir nous faire un compte rendu de la situation pour les gens qui habitent la zone.
    Le nucléaire ne laisse jamais indiffèrent.

  34. Le lien est trop facile, un épistémologiste aurait mis beaucoup de réserve.

    Les principales causes de cancer dans le nord de la France sont dues à l’alcoolémie, http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/alcool/8833-alcool-jeunes-region.htm

    Un peu de recherche internet sur les unités de recherche existantes à l’INSERM, unitées spécialisées dans l’épidémiologie aurait été un plus pour argumenter tout cela…ce n’est pas bien sérieux !

  35. @Deedoff, si « le lien est trop facile » c’est peut-être qu’il est opportun ?
    Par ailleurs, je pense que l’alcool a bon dos…

  36. Bonjour, je tombe sur votre article par hasard, et sur le débat intéressant qu’il suscite en commentaire.

    Je ne suis ni médecin, ni géologue, ni ingénieur, etc., et je n’ai aucun lien avec l’industrie nucléaire. Ce n’est pas du tout dans ce domaine que j’émets de fortes réserves sur la pertinence de votre article, mais sur une question de méthode, qui, au final, dessert votre propos car il décridibilise totalement votre cause.

    Votre propos est entièrement bâti sur une superposition de deux cartes entre lesquelles vous établissez une corrélation. Or celle-ci est manifestement abusive. Que voit-on, réellement, dans cette superposition (ce que vous appelez des « faits » qu’il suffirait de « voir »): cancer et nucléaire se superposent sur vos cartes dans le nord/nord-ouest. Mais nais nous avons cancer sans nucléaire en Bretagne et nucléaire sans cancer dans la vallée du Rhône !

    Ce seul « fait », qu’il suffit de « voir » démontre le caractère abusif de la corrélation que vous établissez. C’est juste une question de méthodologie. Votre superposition de carte ne démontre rien. En tout cas, aucun lien de causalité entre centrales nucléaires et cancer.

    D’autant qu’il faudrait tenir compte d’autres causes possibles qui interfèrent avec votre superpositions, pour que votre rapprochement soit valable, comme le soulignent vos commentateurs (causes géologiques: la radioactivité naturelle, causes biologiques: cancers dus au tabac, à l’alcool et à l’alimentation).

    Un lien entre nucléaire et cancer, il y en a pourtant, peut-être, un. Le cas de la région de Palluel/Penly est à ce sujet intéressant (j’ai habité plusieurs années dans cette région que je connais très bien et qui produit à elle seule 10% de l’électricité française). Des médecins s’y étonnent en effet du taux de certains cancers très spécifiques, mais ils se gardent bien – contrairement à vous – d’établir la moindre corrélation et d’avancer des causes qu’ils ne sont pas en mesure de prouver.

    Il existe des méthodes scientifiques valables (et certainement pas aussi « légères » que votre superposition de cartes qui prouverait plutôt le contraire de ce que vous avancez: aucun lien entre cancer et nucléaire, à ce que je « vois » en Bretagne et dans la vallée du Rhône!), mais ces méthodes sont beaucoup plus lourdes, c’est à dire qu’elles demandent du temps, de la compétence, et donc de l’argent. Il s’agit d’études épidémiologiques de grande ampleur et sur la durée sur la prévalence de certains cancers, dans le nord du département de la Seine-Maritime, par exemple.

    Beaucoup de gens les demandent dans la région (notamment des médecins). Mais nous n’avons pas réussi, pour le moment, à les obtenir.

    En attendant, votre démarche brouillonne, qui ne s’appuie pas sur des faits et dont la méthodologie n’est pas rationnelle, contribue à obscurcir le débat plutôt qu’autre chose.

    Cordialement.

  37. @tardif Merci pour votre commentaire.

    J’entends tout à fait vos critiques, que je trouve assez justes.

    « Un lien entre nucléaire et cancer, il y en a pourtant, peut-être, un. Le cas de la région de Palluel/Penly est à ce sujet intéressant (j’ai habité plusieurs années dans cette région que je connais très bien et qui produit à elle seule 10% de l’électricité française). Des médecins s’y étonnent en effet du taux de certains cancers très spécifiques, mais ils se gardent bien – contrairement à vous – d’établir la moindre corrélation et d’avancer des causes qu’ils ne sont pas en mesure de prouver. »

    Si vous avez pu « voir » ça alors mon article malgré toutes ses imperfections est pertinent.

    Car si j’attends d’avoir du temps et de l’argent pour réaliser une étude, écrire sur un sujet, alors je peux attendre longtemps (comme vous le faites remarquer pour les médecins de ces régions).

    Cependant, je ne pense pas que ma méthode décrédibilise ma cause ou obscurcisse le débat, car ce qui m’importe, c’est de susciter un questionnement, tout an allant à contre courant du traitement exclusivement scientifique de ce type de problématiques.

    Le journalisme véritable selon moi questionne, et permet de mieux comprendre une réalité, de sortir des dogmes. Il n’est pas la pour prodiguer des vérités scientifiques.

    La question du nucléaire doit sortir du débat scientifique, tout simplement parce que nous ne sommes pas des scientifiques, et que je ne fais pas confiance à quelqu’un «simplement» parce qu’il est scientifique.
    Le débat (y compris sa méthodologie) doit se replacer à sa place légitime, à savoir redevenir un débat citoyen. Et, c’est ce que vous faites finalement très bien.

  38. à
    « Cependant, je ne pense pas que ma méthode décrédibilise ma cause ou obscurcisse le débat, car ce qui m’importe, c’est de susciter un questionnement, tout an allant à contre courant du traitement exclusivement scientifique de ce type de problématiques. »

    Au vu des commentaires il m’apparait que comme la plupart des « écologistes militants » vous êtes avant tout « anti-nucléaire », ce qui est votre droit. Mais loin d’un « questionnement » citoyen, tout à fait légitime, vous êtes plutôt dans « l’affirmation » à longueur de post.
    « La mortalité par cancer est la plus forte dans le nord de la France ; région ou se situe la plus grande capacité de production d’énergie nucléaire »
    Plusieurs réactions sur cette page à cette affirmation montrent à l’évidence qu’elle est non fondée, pour ma part je dirai simplement qu’elle est « idéologique ».
    Par ailleurs je ne conçois pas quelle légitimité il y aurait à se prévaloir d’une démarche allant à contre courant du « traitement scientifique ».
    La superposition de carte que vous avez réalisé n’est pas un élément de preuve de la relation entre cancer et radioactivité comme l’on bien expliqué plusieurs intervenants.
    On meurt plus souvent à l’hôpital que dans son jardin, allez vous incriminer l’hôpital pour autant ?

  39. […] vante sans arrêt les progrès de la recherche sur ce domaine très lucratif) et dont la carte coïncide étrangement avec celle de la radioactivité – même si ce n’est sûrement pas le seul facteur […]

  40. @RV « Par ailleurs je ne conçois pas quelle légitimité il y aurait à se prévaloir d’une démarche allant à contre-courant du “traitement scientifique”. »

    1- Il n’est pas question de contre-courant, mais d’angle de vue différent sur une problématique.
    2- Il me semble vain et stupide d’attendre de ceux qui vous ont créé un problème de vous en délivrer.
    3- Le « traitement scientifique » sert ici à obscurcir le débat.
    4- Par ailleurs, il est impossible qu’une telle étude scientifique en France voie le jour, car tout est contrôlé au niveau budgétaire par l’état. Et je vous épargnerais l’implication étatique dans le nucléaire (civile et militaire).

    Je ne répondrai pas à vos affirmations qui relèvent de la calomnie, d’autre part, vouloir placer les gens dans des tiroirs n’a pas beaucoup d’intérêt.

  41. jamais vu un article aussi bon… ghandi vert à cause du get 27 qu ‘il doit boir non stop car la carte est en rapport avec nos centrale.. continu ton blog c’est trop bien..

  42. Je confirme le commentaire de « de passage », ce que Gandhi suggère dans cet article est très pertinent. Bravo Gandhivert, continuez comme ça, je vous encourage également !

  43. aie quelle connerie ! jamais vu une carte aussi bidon,
    du grand n ‘ importe quoi rien qu’ à regarder la carte on voit bien l ‘ inutilité de cet article!
    le rhône alpes ou les centrales sont présent tout au long du fleuve : faible taux de cancers!

    de chinon au centrales du sud ouest (Golfesh , Blayais) en passant par Civaux c ‘est pareil!

    le nord et est de la France : des régions ou l ‘ industrie métalurgique et l ‘ époque du charbon ont fait des ravages chez les ouvriers , et après on accuse le nucléaire? surtout que les cancers sont recencés depuis 1970 et la plus vieille centrale sa mise en service ne date que de 1985 !

    cette carte serait bonne si on faisait une comparaison industrie/ cancer
    mais pour ce qui est du nucléaire,a rien à voir !
    bref cet article c ‘est de la propagande d ‘ écolo…

    vous devriez plutôt remercier les centrales pour vous fournir du courant pour poster sur votre blog
    un pc sa ne fonctionne pas à l ‘ hydrolique!!

  44. @type qui passe dans le coin :
    C’est toujours pour moi fascinant de voir une personne aussi sûre de sa connerie. C’est bien connu la radioactivité n’est pas cancérigène, mais l’industrie oui, tout le monde le sait voyons !!

  45. J’invite aujourd’hui tous les inconscients qui me bassinent depuis des années (je tiens ce site depuis 2007) à regarder du côté du Japon et de son explosion nucléaire…

  46. POUR INFO, suite à l’accident nucléaire dans la centrale de Fukushima au Japon, un nuage radioactif à prévoir : http://www.gandhivert.fr/un-nuage-radioactif-a-prevoir-1732.html

  47. Après ablation de la thyroïde (hyperthyroïdie avec suspicion de cancer), que j’ habite au Sud de la Bretagne depuis 38 ans et que je suis née près de Lyon il y a 60 ans, votre débat m’ a accrochée et me laisse dubitative ….
    La qualité de la démonstration, liant la présence d’ une centrale nuclaire à un taux de cancers plus élevé, n’ est pas probant.
    En regardant la carte des cancers en Bretagne – cette dernière ayant « réussi » son combat contre le nucléaire (mais pas contre la pollution agricole de ses sols !) on pourrait croire que la radio-activité naturelle explique tout ?
    Et que penser du couloir Rhodanien « nucléarisé » mais en « bonne santé » sur la carte ?
    La cause de l’ écologie mérite mieux que cette démonstration ratée !

  48. Aucune logique scientifique, de la simple désinformation, ce n’est pas sérieux.
    Site à fuir…

  49. @Bernard vous faites preuve d’une contre démonstration convaincante 🙂 Je crois que c’est votre commentaire qui n’est pas sérieux. Surtout en ce moment, où des questions sur le rapport bénéfice/risque doivent impérativement être soulevées…

  50. Bonjour,
    Dans votre étude, avez-vous pris en considération la densité de la population dans l’environnement des centrales?. Il est évident que dans des zones fortement urbanisées les résultats seront forcément faussés par rapport à des régions rurales, comme chez moi dans le blayais, pourtant on décède aussi du cancer chez nous, mais dans les statistiques cela n’apparaît pas. Cordialement

  51. @MIETTE Oui vous avez raison, la densité de population est un facteur qu’il faut prendre en compte.
    Cependant, une fois de plus ce travail n’est que l’amorce d’une réflexion, car il est avéré – bien que nié- que le rapport entre centrale et cancer existe.
    La carte est là pour poser des questions, d’autre part les prises de doses de radioactivité, qu’elle soit liée à l’exploitation dite « civile » ou non, ne se résume pas à la proximité d’une centrale, bien évidement… Par exemple, si j’habite près d’une ancienne mine de la Cogema (ex Areva) je vais être plus exposé qu’à côté d’une centrale. Il faudrait une carte qui regroupe toutes les sources de radioactivité. Pour l’instant ces cartes n’existent pas, car il restait juqu’à présent très subversif de contester l’exploration et le lobby nucleaire.
    Merci pour votre commentaire!

  52. Bonjour à tous,

    1°) Peur(s)

    Le débat « Pros versus Antis » trouve plus ou moins sa base dans la peur. Peur renforcée par les médias qui, pour Fukushima ont parlé d’explosion nucléaire ! Explosion certes, avec des produits radioactifs mais ce n’était pas une explosion nucléaire au sens technique du termes, c’est-à-dire produite par la réaction de fission nucléaire. Nucléaire et atomique renvoient au fond culturel mondial d’Hiroshima, Nagasaki, Three Mile Island, rayons X, cancer, Tchernobyl et la polémique qui s’ensuivit… bref un salmigondis de peur plus ou moins rationnelles (qui n’enlèvent rien à la dangerosité du nucléaire mais brouillent un peu le débat). (pour les accidents, vérifier leur nombre et leur gravité, ce n’est pas inintéressant mais çà, les médias et les politiques n’en parlent pas trop).

    2°) Ignorance & croyance

    La peur, qui brouille à la fois l’ouïe, la vision et le raisonnement, retarde ou limite l’acquisition des connaissances. Les porteurs de connaissances scientifiques et vérifiables sont noyés dans le discours assourdissant des médias, politiques, témoins, experts, journalistes spécialisés qui ont tous un « avis autorisé » sur toutes les questions et tous les sujets.
    Le « bon peuple » (dont je suis) ne dispose pas toujours du recul et du discernement suffisants pour en juger. S’installent donc progressivement les deux contraires du savoir, l’ignorance et la croyance. Mais ceci n’est pas propre au nucléaire… si ça peut ne pas vous rassurer !

    3°) Biais de confirmation d’hypothèse

    Le cocktail peurs + ignorance + croyance a un effet toxique sur le raisonnement, le discernement et le bon sens. Cet effet toxique, même à faible dose, réduit les défenses intellectuelles et conduit au cancer de la pensée qu’est le « biais de confirmation d’hypothèse ».
    Ce terme « hachement technique » décrit la tendance naturelle de toute personne à ne voir et/ou à ne donner d’importance qu’aux données et informations qui confirment son opinion. Ce n’est même pas compensé par la bonne foi car celle-ci s’efface et se stérilise devant le cocktail cité en début de paragraphe.

    4°) Bon sens

    Une seule protection pour se garantir des ravages de la peur, de l’ignorance, de la croyance et du biais de confirmation d’hypothèse… le bon sens !

    Le bon sens qui nous dit :

    – Ne paniquons pas, sert à rien vu que les voyages dans l’espace et une autre planète habitable ne sont pas encore à notre portée… mais on peut y réfléchir !
    – Observons avec discernement les politiques qui se veulent rassurant parce que rassurer le « bon peuple » fait partie de leur fond de commerce ;
    – Observons avec discernement les scientifiques, plus ou moins payés par les industries & autres lobbies nucléaires et dont c’est le fond de commerce ;
    – Observons avec discernement les écologistes (anti-nucléaires donc) pleins de bonne volonté mais scotomisant les réalités d’aujourd’hui et dont aussi c’est le fond de commerce ;
    – Observons les événements, étudions leurs conséquences, recherchons les causes, classons les causes par ordre de contribution à notre problème (enfin au problème global que ces événements posent à l’humanité toute entière) puis, modestement cherchons des solutions avant de les choisir pour les mettre en application ;
    – Si çà marche continuons, si çà ne marche pas, ne restons pas braqués sur nos positions (peurs, ignorance, croyance et biais de confirmation d’hypothèse) et cherchons autre chose, sans nous arrêter, avec courage et détermination ;
    – Seul hic, et de taille… qui sera ce « on » représentant toute l’humanité. Là, je dois dire que mon bon sens ne m’a pas encore apporté de solution… quoi que, voir ci-dessous !

    Voilà ce que j’en pense, avec MES peurs, MES ignorances, MES croyances, comme je ne cherche en aucune façon à confirmer MES hypothèses, je n’en reste pas moins optimiste.

    Tout va changer en bien, c’est certain, mais avant d’en arriver là… je suis convaincu qu’on va sérieusement se faire botter le cul !

    Chatou, le 17/03/2011

  53. @ Houbron merci pour ces considérations de bon sens. Vous défendez l’idée de prise de recul, et je suis totalement d’accord avec. Et une fois cette distance critique appliquée, il faut agir. Ce qu’il se passe en ce moment au Japon doit, hélas, servir d’exemple et de leçon. D’importantes décisions doivent être prises maintenant. Parfois, c’est dans le feu de l’action que l’on fait les meilleurs choix !

  54. Je pense qu’il manque la carte d’enfouissement des déchets nucléaires pour que soudainement tout s’éclaircisse davantage.

    Si vous savez la croiser je pense que ça sera plus explicite, je vous donne le lien que j’ai trouvé :

    http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://burestop.free.fr/spip/IMG/png/carte-FRANCE-sites-dechets-transports-ptsp.png&imgrefurl=http://burestop.free.fr/spip/spip.php%3Farticle87&usg=__xNtNB5DtyeCex2L8IytIJXLZj7U=&h=657&w=600&sz=80&hl=fr&start=16&zoom=1&tbnid=0jacIeW2e27RzM:&tbnh=137&tbnw=123&ei=Wu-DTav2OoHsOf3eiO4I&prev=/images%3Fq%3DCARTE%2BENFOUISSEMENT%2BDECHETS%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26biw%3D1016%26bih%3D446%26tbs%3Disch:10%2C684&um=1&itbs=1&iact=rc&dur=592&oei=Uu-DTdPaOM6B4QaP9NG_CA&page=3&ndsp=10&ved=1t:429,r:0,s:16&tx=69&ty=72&biw=1016&bih=446

    Je ne prétends pas tout savoir, mais je pense que l’on comprend mieux pour les zones actuellement sans centrale

    Ce n’est pas une démonstration, juste une constatation
    bien à vous
    Virginie

  55. pour ma part ,je metrai la carte des cancers,et celle du niveau de vie,de nombre de medecins/habitants…..et du taux d’alcoolisme
    je n’ai pas dit que je suis pour le nucleaire…..

  56. bien la censure !!!!

    Félicitation ….

  57. @ Moi : il n’y a pas de censure sur ce site, en revanche les commentaires insultants, incohérents ou de type spam ne sont pas acceptés. Merci.

  58. Bonjour,

    Et merci pour votre article, (merci à Bernard de la coordination qui nous a signalé ce site). Je voulais simplement faire une contribution supplémentaire. Je viens de me taper tous les commentaires (un peu en diagonal) et il semble évident qu’il y a des commentaires provenant de ce qu’on appelle des « trolls nucléaire ». OK pour le radon et les zones uranifères à prendre en compte. Mais enfin le sujet est important: montrer à la population l’importance de faire des enquêtes épidémiologiques systématiques et indépendantes. Et ce n’est pas du tout le cas dans ce pays vue la collusion des appareils d’état avec l’industrie de longue date. Cet article va dans le même sens qu’une ébauche que l’on trouve sur: http://www.hns-info.net/IMG/pdf/enquete_epidemio.pdf

    Il faut rappeler qu’avec les moyens techniques dont nous disposons, il est très facile de faire des enquêtes épidémio rapide et à moindre frais, et il n’est pas besoin d’être « scientifique » ou de détenir un certain « savoir » pour démontrer ce qui se voit comme un nez au milieu d’une figure.
    Les enquêtes épidémio lorsqu’elles ont lieu sont systématiquement éttouffées, galvaudées ou minimisées (pour exemples celle autour de La Hague, autour de Chooz, Tricastin et autour du centre de stockage de Soulaines)
    Concernant la nocivité des faibles doses de radioactivité, il est à souligner que c’est la raison majeure pour laquelle les conséquences sanitaire de la catastrophe de Tchernobyl ont été étouffé. Et la propagande s’affirme de plus belle avec ce qui se passe au Japon.
    Pour l’OMS liée par servitude volontaire avec l’AIEA depuis 1959 et toute la crapulerie nucléaire mondiale, il n’y a qu’une cinquantaine de morts, 400 irradiés, 4000 décès potentiels par cancers à Tchernobyl alors qu’il y a au moins un milion de personnes autour dont des enfants qui absorbent des produits contaminés et qui sont malades, seul un institut indépendant Belrad s’occupe de les soigner mais lui non plus n’est pas reconnu. Les 800000 « liquidateurs » ne sont toujours pas reconnu non plus.
    les conséquences sanitaires de cette barbarie nucléaire s’est largement démontré avec l’emploi d’armes à uranium appauvri dans tous les derniers conflits coloniaux dont le dernier à ce jour: la nième guerre pour le pétrole en Libye.
    Et ce n’est pas mieux pour les habitants dans les zones d’extractions au Niger, les zones d’essais nucléaire en Algérie et en Polynésie, les déchets etc…Partout dans le monde, les gens sont victimes, c’est la distribution gratuite pour tous dans les airs, dans la chaine alimentaire etc. Fukushima est le prix du mensonge sur Tchernobyl, le prix de l’arrogance et du scientisme.
    En France, même si le barillet est plus grand, cela reste jouer à la roulette russe. De quel droit jouent-ils avec la vie de million de personnes de quel droit? Et puisqu’on vous dit que vous en mourrez, vous en mourrez! cela ne vaut-il pas la peine de remettre en question un système basé uniquement sur la surconsommation, le confort, le pouvoir et l’argent?
    C’est vrai que cette cartographie est à compléter mais cela demande des moyens et une réelle prise de conscience et une volonté de la part de la population. Merci de prendre en compte dans cette cartographie ceux qui ne sont pas encore mort mais qui ne sont pas en bonne santé, ceux qui sont morts née et ceux qui sont née mais mal-formé etc.. c’est toutes les pathologies car c’est l’affaissement du système immunitaire… et ceux qui se baladent de centrale en centrale en vendant leur chair à rayon etc…la coupe est pleine.

    l’info indépendante est là:
    http://www.criirad.org/

    le 23 Mars, l’association Next-up confirme :

    [->http://www.next-p.org/pdf/Protegez_vous_de_l_essentiel_le_risque_c_est_l_inhalation_par_voies_aeriennes_et_ingerer_des_particules_radioactives_23_03_2011.pdf%5D

    De plus d’après Chris Busby du CERI (3), la contamination autour de Fuku équivaut à celle de Tcherno, et demande d’évacuer dans un rayon de 150km. Mais d’autres scientifiques lui répondent :

    que cette mesure va se tasser en quelques jours vu les particules à faible vie encore en suspension… extrait : « Il faut relativiser les chiffres car des produits à vie courte sont encore présents qui disparaîtront en quelques semaines. Il faut attendre environ 2 mois avant de faire un bilan comparatif à peu près significatif.
    Pour l’instant l’essentiel reste de protéger les populations contre le choc de l’iode et de contrôler la nourriture avant de la commercialiser. »
    Et ce n’est pas terminé; on avance sur des cadavres et les autorités et d’autres se regardent le nombril et étouffent et minimisent toujours.

    La sortie du nucléaire, c’est de suite ; les vieilles en premier, 1 ou 2ans maxi pour les autres et non pas en 10 ou 20 ans. Tu piges Cohn Bendit et Greenquelque chose? Et toutes celles de l’Est et d’ailleurs qui n’attendent qu’à s’envoyer sur orbite. Et bien sûr arrêter de suite la libéralisation Edf qui accélère le phénomène.
    Il n’y pas de « test de sécurité » à faire il y a l’arrêt définitif et un Nuremberg nucléaire.

    Au suivant.

    aidez, participez:

    http://www.independentwho.info

    [->http://belrad-institute.org/%5D
    [->http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php%5D
    [->http://www.contratom.ch/spip/%5D
    [->http://www.criirad.org/%5D
    [->http://www.sortirdunucleaire.org/%5D
    [->www.lesenfantsdetchernobyl.fr]
    [->www.ippnw.ch]
    [->www.resosol.org]
    [->http://tchernobyl.verites.free.fr]
    [->http://www.dissident-media.org/infonucleaire/%5D
    [->http://burestop.free.fr/spip/%5D
    [->http://www.villesurterre.com/%5D

    bibliographie:
    Le Crime de Tchernobyl Le goulag nucléaire Wladimir Tchertkoff
    L’effet Petkau Ralph Graeub
    Tchernobyl- conséquences sur l’environnement, la santé, et les droits de la personne – tribunal Permanent des Peuples
    La supplication Svetlana Alexievitch
    La menace nucléaire Günther Anders
    (3) Recommandations 2003 du Comité Européen sur le Risque de l’Irradiation (CERI)
    Chernobyl,Consequences of the Catastrophe for People and the Environment by Alexey V. Yablokov, Vassily B.Nesterenko and Alexey V. Nesterenko – Annals of the New York Academy of Sciences

    et agissez:
    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article75975

  59. […] nous vante sans arrêt les progrès de la recherche sur ce domaine très lucratif) et dont la carte coïncide étrangement avec celle de la radioactivité – même si ce n’est sûrement pas le seul facteur ! Hasard de […]

  60. Les zones Bretagne/Ouest et Centre qui concentrent moins de puissance de production d’énergie nucléaire ont cependant plus de mortalité par cancer, et cela semble directement lié à l’emplacement géographique de l’extraction du minerai d’uranium.

    Cf-Carte de la Criirad Localisation des sites d’extraction du minerai d’uranium

    C’est assez incroyable comme ça coïncide bien !

  61. Que le nucléaire engendre des cancers ou pas, ou que ce soit l’extraction d’uranium, la question reste: pourquoi s’entêter dans le nucléaire alors qu’il existe toutes les alternatives nécessaires pour en sortir et s’éviter les risques radio-actifs de déchets qui mettront des centaines de milliers d’années à se banaliser, sans même parler des risques d’accidents nucléaires à la Tchernobyl ou Fukushima? Et côté cancers, ce n’est pas avec la décision du Gouvernement de banaliser la réutilisation de matériaux faiblement radio-actifs comme matériaux de construction ou matières premières pour des biens de consommation que les choses vont s’arranger.

    Et pourtant, toutes les solutions concrètes existent (l’éolien et le solaire n’étant d’ailleurs pas les meilleures, il y a bien mieux). Reportez-vous au chapitre 5 « énergie » du livre Respect et Vérité, accessible en ligne et téléchargeable gratuitement sur le site http://www.respectetverite.org pour vous en convaincre. Après avoir lu, la seule conclusion possible vous sera qu’il y a une vraie volonté de créer des problèmes là où il n’y a aucune raison d’en avoir!

  62. Merci Philippe Granger pour votre témoignage éclairé ! Je vais consulter le site en question.

  63. Bonjour. Je viens de lire vos commentaires que je trouve très révélateurs de notre mode d’information en France. Chacun croit savoir et chacun a raison en fonction de ce qu’il veut ou pas apprendre. Il est une connaissance universelle dont on ne parle pas ici, c’est celle du ressenti. Rien à voir avec la science physique ou statistique. Dans ce domaine, exclusivement humain et plus généralement animal, je vous invite à regarder cette vidéo réalisée par un français vivant au Japon. Cet homme dit vivre au Japon. Pas vous, pas moi…et arrétons de penser naïvement que cela ne peut pas nous arriver. Ce que vous en penserez ne regarde que vous. Comment voulez-vous vivre votre univers ?
    http://www.dailymotion.com/video/xjceam_fukushima-message-d-un-expatrie-francais-15-06-2011_news

  64. @Dominique Merci pour votre message et pour votre lien que j’ai déjà relayé sur le site dans la partie vidéo (http://www.gandhivert.fr/fukushima-temoignage-dexpatrie-francais-2103.html).
    Je suis de votre avis, avant Fukushima, comme vous avez pu le lire, je me faisais trainer dans la boue par des partisans du nucléaire. Juste pour avoir posé une question, superposé deux cartes, pris du recul par rapport à mes certitudes.
    Moi aussi etant petit, je disais à ma grand-mère que le nucléaire c’était bien, et qua ça servait à rien d’éteindre les lumières la nuit, car de toute façon la centrale tourne… Ma grand-mère était horrifiée d’entendre ça. Et moi je répétais ce que l’on m’avait appris à l’école, à grands renforts de propagande d’EDF. Puis l’on se pose des questions et l’on change de point de vue, car on apprend, on se questionne, on regarde…

    Cette citation de Gandhi traduit bien la situation :

    First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win.
    Mohandas Gandhi

  65. Heu…

    Toulouse n’est pas dans le Tarn…

    J’espère que c’est la seule erreur…

  66. bon article. ça donne une idée. Ce sujet est très opaque en France, les intérêts sont gros.
    un récent reportage sur le terrain de JM Mermet de France-inter permet d’éclairer un peu plus …
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2217

  67. Bonjour,

    Je suis comme vous persuadé que l’augmentation de la radioactivité embiante est une des causes de l’augmentation des cancers. l’idée de superposer les 2 cartes est intérressante, il fallait le faire. Mais je trouve que ce n’est pas du tout probant.
    j’ai écris un article aussi sur ce sujet, qui est plus du ressenti que du scientifique.
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-mon-amour-98985

  68. @ le capitan merci beaucoup, je suis en train d’écouter le reportage de JM Mermet de France-inter. Merci pour le lien, c’est très intéressant.

    @ toto, merci, effectivement c’est un début utile qui demande à être précisé (notamment avec la carte de la Criirad Localisation des sites d’extraction du minerai d’uranium). Merci pour votre lien également.

  69. bonjour

    Ecologiste je suis et par conséquent anti nucléaire.
    j’ai participé aux premières manifs contre les premières centrales nucléaire….pour rien, car cela n’a pas empêché les gourvernements successifs de continuer dans cette voie.
    à l’époque, il y avait un macaron militant où l’on voyait un gars construire des cerceuils ainsi qu’une phrase : le nucléraire va créer des emplois
    chose faite avec tcherno et fuku ! et sans compter les morts par cancer provenant de la radio activité naturelle ou pas

    le problème à l’heure actuelle c’est que les écologistes, rassemblés en un parti, alors que je pense que l’écologie est au dessus des partis, veulent sortir du nucléaire, du moins en France
    c’est un but louable ^^
    mais l’expérience à démontré que ce n’était pas possible en l’état actuel des choses car notre production d’électricité est pricipalement due à l’énergie nucléaire et que la volonté politique était absente sur ce sujet

  70. @Dom, merci pour votre commentaire. D’après votre histoire, vous faites partie des avant-gardistes… Bravo et merci pour votre résistance, qui laisse penser que tout le monde ne s’est pas laissé endormir.

    Tout est toujours possible, il suffit de regarder autour de nous, et de voir que la Californie par exemple (état aussi riche que la France sinon plus) n’a pas de centrales nucléaires…

  71. […] n’ai trouvé qu’une étude publique peu probante avec une carte qui montre plutôt moins de cancers dans le Haut-Rhin qu’en […]

  72. […] le coté très controversé de ma carte qui superpose les cancer et les centrales nucléaires, une nouvelle étude (publiés dans l’International Journal of Cancer) indique que […]

  73. Bonjour !

    Alors moi j’ai lu pas mal de commentaires sur cet article, hein, et je tiens à réagir sur la mauvaise foi de Gandhi vert (désolée). Allez, c’est pour vôtre bien !

    « il n’y a pas pire qu’un aveugle qui ne veut pas voir » et bien je vous retourne cette jolie phrase cher Monsieur !

    J’ai lu pas mal de commentaires de personnes qui sont d’accord avec vous sur le fond, mais qui pensent que cet article ne sert pas la cause, qu’il n’est pas persipicace/efficace etc…

    Tout ce que je veux dire c’est que, à un moment donné, quand plusieurs personnes vous répètent la même chose, il est peut être temps de se remettre en question ? Surtout quand ces personnes, je le répète, sont d’accord avec vous sur le fond.

    Vous usez d’ironie quant aux gens butés (je vous cite « C’est toujours pour moi fascinant de voir une personne aussi sûre de sa connerie »), alors ne devenez pas aussi buté qu’eux ! Acceptez les critiques et avancez !

    Cet argument ne paraît pas efficace ? Donnez en d’autres !!

    Je pense qu’il y en a certains qui souhaitaient plutôt vous encourager à approfondir vos recherches qu’autre chose !

    J’en ai terminé sur ce sujet…

    Autre chose, rien à voir, pour ce qui est des éoliennes, je ne sais plus qui a posté un commentaire plutôt pessimiste sur les moyens à mettre en oeuvre pour installer les énergies renouvelables. Personnellement je trouve cet argument assez hypocrite. Je suis peut être naïve, mais je pense qu’il suffit juste de bouger son cul de feignasse et de prendre une décision pour de bon ! Certes, sortir du nucléaire demandera du temps et de l’argent. Maintenant, aux décideurs de peser le pour et le contre, de prendre une décision et de l’assumer !!

    Le seul argument recevable et à prendre en compte à ma connaissance (je dis bien à ma connaissance) c’est que le nucléaire est à peu près le seul gros atout de la France niveau exportation…

    voilà.
    Sur ce bonne journée 🙂

  74. Bonjour Blue et merci pour votre commentaire, je n’ai jamais dis que cette étude était parfaite, bien au contraire. Mais je n’ai ni le temps ni les moyens de faire une étude plus approfondie pour l’instant. Le mérite est donc surtout de poser la bonne question, de proposer un axe de réflexion pertinent et de créer du débat sur le sujet.

    Et je suis persuadé que la problématique est la bonne (comme en atteste les récentes études scientifiques sur l’accroissement des leucémies autour des centrales nucléaires).

    Votre commentaire est certes plus constructif que les premiers qui étaient quant à eux diffamatoires. Et sachez que, oui, des que j’en aurais l’occasion, je ne manquerai pas d’étayer mon propos et mon article (je l’ai déjà fait via certains commentaires).

    Enfin en ce qui concerne l’exportation du nucléaire, pour suivre le sujet depuis quelques années déjà, il s’agit d’une légende, ou d’un dogme au choix : EDF a déjà perdu une fortune aux USA et les autres chantiers (EPR en Europe) coûtent beaucoup trop cher et se comptent sur les doigts d’une main. Donc cette exportation, ou cette tentative d’exportation s’est toujours faite à perte. Le contribuable français devenant du même coup la vache à lait de cette politique.

    Très bonne journée à vous.

  75. Re-bonjour !
    Ravie que vous n’ayez pas mal pris mon commentaire 🙂

    La problématique est sans doute loin d’être hors de propos !! Mais il est vrai qu’en regardant ces cartes, on ne voit pas trop l’évidence que vous voulez nous montrer. Je pense que c’est ce que grosso modo certains voulaient dire. Vous avez peut être raison, mais cette carte ne le démontre pas forcément 🙂
    Pour l’exportation, j’ai été me renseigner rapidement cet après-midi. Effectivement, en fait ça n’est pas du tout ce que je pensais… Et bien, raison de plus pour passer à une autre énergie !

  76. Il n’y a aucune évidence!
    Quel type de cancer? Et le tabagisme? Et l’alimentation?
    Cette carte montrerai plutôt que la cuisine à l’huile au sud est moins cancérigène que la cuisine au beurre;
    Et les dates? Pourquoi 2002-2004

    Qu’est ce que cela donnerai sur 2000-2002;

    On ne peut prendre aucune conclusion sérieuse avec des données aussi imprécises!

  77. Pour moi la zone de Paluel (sur la première carte) est une évidence, mais c’est vrai, il y a une nouvelle carte à faire, en ajoutant celle de la localisation des sites d’extraction d’uranium par exemple (cette exploitation étant directement liée aux niveaux de radioactivité comme l’atteste cette carte de la CRIIRAD

    Une chose est certaine, plus il y a de radioactivité plus il y a de cancers (et de mortalité par cancers). Or les principales sources de radioactivité sont : les anciens sites d’extraction du minerai d’uranium, la radioactivité dite naturelle, les installations nucléaires civiles et militaires.

    C’est une carte cumulant tous ces facteurs qu’il faudrait inventer.

    Enfin, n’oublions pas d’autre facteur de contamination radioactive comme le nucléaire médical, les doses prises en avion, la consommation d’aliments radioactifs, etc.

    @blue, merci à vous et à bientôt sur le site !
    @jeff, le tabagisme et l’alimentation c’est bien évidemment important aussi, savez-vous qu’il y a beaucoup de radioactivité dans une cigarette ?

  78. c’est vraiment du grand n importe quoi cet article!

    Moi je vais faire une superposition de carte entre les cons au mettre carré et les cancers (il y aura peut être plus de cohérence que sur cette carte!!)

    Je ne suis pas pro nucléaire, même si je travail à ERDF (filiale d’EDF). Par contre je suis anti éolien :ça pollue plus que tout: à la construction; au transport; pollution visuelle sur des dizaines de kilomètre à la ronde et pollution sonore. (et je ne parle pas des risques de se prendre une palle sur le coin du baigneur).

    Il faut rester réaliste! Sans énergie nucléaire, fini la sur consommation à outrance: plus de TV, plus d’ordinateur, plus de téléphone portable, plus de lave vaisselle, plus rien du tout! (remarquez quand même que cela a du bon, la société ultra capitaliste dans laquelle on vie se cassera la gueule d’elle même).

    Alors, avant de faire des comparaisons simplistes et faussées comme vous le faites dans cette article, vous feriez mieux de dire des choses vraies!

    Pourquoi ne pas dire, par exemple que les gouvernement successif depuis 15ans on dilapidé l’argent prévu pour le démantèlement et le remplacement des centrales (qui avait à l’époque une durée de vie de 30 ans) dans des actions de sociétés étrangère (qui se sont cassé la gueule depuis d’ailleurs!). C’est parce qu’il n’y a plus ce pognon (prévu dès la construction) que nos centrales sont vieillissante!

  79. @Alex, changez de métier, ça vous détendra… peut être.

  80. ça c’est de la réponse! Bravo!

  81. Un article à lire sur le sujet (Le Monde) :
    Leucémies et centrales nucléaires, un lien dangereux ?

  82. « Il faut rester réaliste! Sans énergie nucléaire, fini la sur consommation à outrance: plus de TV, plus d’ordinateur, plus de téléphone portable, plus de lave vaisselle, plus rien du tout! (remarquez quand même que cela a du bon, la société ultra capitaliste dans laquelle on vie se cassera la gueule d’elle même). »
    @ Alex: La surconsommation ce n’est pas les télé/ordinateurs et autres électroménagers. La surconsommation c’est le chauffage électrique, les mauvaises isolations de certains batiments, les lampes à sodium dans les rues, les lampadaires qui éclairent le ciel etc… La surconsommation a été voulue et obtenue par vôtre employeur qui, pour rentabiliser son parc nucléaire en plein essor, il y a quelques décennies, à fait signer les collectivités locales pour cette même sur-consommation (équipement systématique des HLM au chauffage électrique par exemple). Et ceux qui parlent de l’éolien en terme de remplacement du nucléaire sont les pro-nucléaires. Personne n’oblige à faire ce raccourci, pourquoi voudrions-nous forcément une seule source de production d’énergie? Arrêtons d’être bête, il y a la géothermie, le solaire, l’hydraulique (je ne parle pas de barrages gigantesques mais de petites unités, qui possèdent même des échelles à poissons!), l’éolien aussi (mais pas forcément ces éoliennes qu’on nous montre systématiquement, il y en a à axe vertical qui produisent bien plus et prennent moins de place que celles bien connues. Bref, ne nous enfermons pas.

  83. @Stéphane, merci cela fait plaisir de voir des gens intelligents qui réfléchissent et commencent à trouver des solutions, à accepter d’avancer, sans tomber dans les dogmes et autres prejugés.

  84. Serait-il possible de comparer avec la carte des cancers en 1985 (donc avant la mise en route des centrales du nord de France) ?

    Faut-il aussi se réjouir de l’innocuité apparente de Fessenheim, Bugey, Saint Alban, Cruas, Tricastin, Phenix, Golfech, Blayais, Civaux, Chinon, St Laurent, Dampierre, Nogent, Flamanville (et la Hague) comme le montre la carte ?.

  85. @Kwak, bonne remarque, affaire à suivre…

  86. il faudrait une carte des vents et une carte des types d’habitats. Peut être que les centrales citées devraient être dans des zones où il y a moins de cancer que la moyenne, et sont dans la moyenne à cause de la présence de centrales .
    D’un autre côté, dans le nord, c’est peut-être les anciennes mines de charbon qui font grimper les statistiques, ou alors le taux de chômage/alcoolisme? Les habitudes alimentaires?

  87. Mes chers amis !
    Je suis malade, a la maison et je tombe sur ses cartes. Je n’ais pas le courrage de les regarder précisément pour débatre avec vous.
    Cependant j’ai regardé quelques heures des informations sur Tchernobyl, Fukushima et je découvre toutes ces belles choses sur les légers dysfonctionnement du Tricastin … !
    – A ceux qui disent le nucléaire indispensable : vous savez aussi bien que moi que tout n’est qu’histoire de recherche et de volonté (vous connaissez bien la situation : un employé « indispensable » quite une société. Personne ne le pensait remplaçable, pourtant la société continue a fonctionner et 2 semaines après, l’élément « indispensable » est remplacé).
    – Pourquoi etes vous aveugle au point de ne pas voir qu’avec le nucléaire, c’est la première fois que l’homme à sur l’environnement une action irreversible pour lui. Mais non de dieux : à 2 catastrophes majeures par 30 ans à quand les voyages sur d’autres planettes pour fuir la terre ?

    Bon cela dit, je me sens trop mal, je retourne me coucher.

  88. […] carte des cancers pourrait correspondre a celle de la […]

  89. […] Une fuite de Tritium a eu lieu à la centrale de Gravelines en France (720 Bq/l pour une valeur attendue inférieure à 50 Bq/l). Pas étonnant que les cancers soient fréquents dans la région. […]

  90. […] Centrales Nucléaires & Cancers par LeGandhiVert Lien : Carte des centrales nucléaires et des cancers en France, une étrange coïncidence ? […]

  91. les vents dominants vont vers l’est c’est bien connu (rotation de la terre)

    je ne vois donc en aucun cas une corrélation entre présence de centrale et cancer, sauf Belleville et le Nord.

    Mais très franchement je pense qu’il serait judicieux de mettre en parallèle les revenus moyens par ménage et votre foutue carte de cancers, je suis certain que la corrélation sera presque parfaite !

    Bien à vous…

  92. @Baobab C’est vrai la superposition de deux cartes Cancers et Richesse pourrait être pertinente, mais ce n’était pas l’objet ici. C’est déjà bien si vous remarquez une corrélation entre centrale et cancers dans le nord, car c’est cette région qui concentre, et de loin la plus grande puissance produite. Merci pour votre commentaire.

  93. Bon, je ne commenterai pas le manque de corrélation évident entre les deux cartes (centrales et cancer) car je pense que ça a déjà été assez fait dans ces commentaires.
    (d’ailleurs, avec votre ‘méthode’, on peut arriver à prouver à peu près tout et n’importe quoi, par exemple, avec la carte suivante : http://www.insee.fr/fr/insee_regions/nord-pas-de-calais/themes/pages_de_profils/P06_09/img/carte2.png, que la présence de centrales nucléaires augmente l’alcoolisme des populations, ou si vous voulez même (soyons fous !) que le nombre de cancers influent l’alcoolisme ; voyons, vous trouvez que c’est crédible ? 🙂 )

    Je ne nie même pas ici la possibilité d’une incidence des centrales sur l’apparition de cancers (quoique personnellement je n’y croie pas vraiment – pour le moment en tout cas), mais si vous voulez vraiment faire avancer le débat, apportez des éléments plus solides (et pour vos ajouts postérieurs de lien, évitez le « une étude a dit que c’était pas bien », citez vos sources, éventuellement avec lien à l’appui, afin qu’on puisse savoir qui a dit quoi exactement et avec quelle crédibilité !).

    Je ne comprends pas non plus votre fierté – vous le revendiquez – à vous passez de tout fondement scientifique. J’imagine comme vous que ce n’est pas non plus en cherchant dans les déclarations des PDG d’AREVA ou EDF que vous trouverez forcément les déclarations les plus objectives, mais en quoi la communauté scientifique, médecins, épistémologistes, etc. serait-elle moins bien informée et moins crédible qu’un citoyen lambda ?
    Et la théorie du lobbying d’une prétendue ‘mafia du nucléaire’ pour museler tout ce beau monde, je n’y crois pas un instant quand je vois que ces mêmes scientifiques n’y vont pas avec le dos de la cuillère pour dénoncer les méfaits du tabac ou de la pollution automobile. Comparez les budgets, par exemple, de l’industrie automobile et de celle du nucléaire, vous croyez vraiment que le nucléaire aurait les moyens de se payer ce que l’automobile ne peut pas ?

    @passoire à roulette : « A ceux qui disent le nucléaire indispensable : vous savez aussi bien que moi que tout n’est qu’histoire de recherche et de volonté (vous connaissez bien la situation : un employé « indispensable » quite une société. Personne ne le pensait remplaçable, pourtant la société continue a fonctionner et 2 semaines après, l’élément « indispensable » est remplacé). »
    Et pensez-vous que si l’on licencie les 3/4 des employés d’une grande usine, l’usine continuera de fonctionner normalement et les aura tous remplacés deux semaines plus tard ? 😀
    Pour répondre à des remarques un peu simplistes sur la sortie du nucléaire en France, je vous rappelle que ce moyen de production représente actuellement 3/4 de notre production électrique (qu’on le veuille ou non !), et qu’une éventuelle sortie du nucléaire en France ne se fera pas du jour au lendemain (mais peut se faire un jour, je ne le nie pas).
    Ensuite, et en tenant compte de ce facteur temps, la question qui se pose n’est pas une question « dans l’absolu » mais « en échange de quoi ? On aurait pu faire quoi à la place ? ». Je m’explique : dans l’absolu, il est très bien de fermer nos centrales nucléaires. D’accord, mais l’électricité ainsi perdue (75% je le rappelle), doit être au moins en partie remplacée. Par quoi ? Par un moyen émetteur de CO2 ? Non ! Du renouvelable ? D’accord, mais du renouvelable seul et à cette échelle, ce n’est pas possible (demandez au Monsieur qui travaille chez ERDF), pour des raisons de disponibilité et d’instabilité du réseau ; il doit être associé à d’autres modes de production, en l’occurrence gaz ou charbon. Il faut donc choisir entre carbone et nucléaire ; ce n’est pas une histoire « dans l’absolu », il faut choisir entre deux maux le moindre. À vous de voir quel est le moindre pour vous…
    Et comme j’y suis, j’en profite pour caser un mot sur nos amis allemands : vous pensez qu’il était plus urgent pour eux de sortir du nucléaire ou du charbon ? Avec 45% de charbon encore (!!!), et 15% de gaz (chiffres de 2013), pour moi la question ne se pose même pas ! Quitte à faire des efforts pour développer les renouvelables (ce qu’ils ont très bien fait d’ailleurs), autant choisir soigneusement ce que l’on va remplacer avec. Tout est une histoire de priorité…

    « – Pourquoi etes vous aveugle au point de ne pas voir qu’avec le nucléaire, c’est la première fois que l’homme à sur l’environnement une action irreversible pour lui. »
    HAHAHA, « pour la première fois » ??? Sérieusement ? Et quid de toutes les espèces animales détruites par l’homme ? On va les faire réapparaître ? De la première grande pollution mondiale d’origine humaine, avec l’utilisation du plomb par… les Romains !? Des millions et milliards de tonnes de gaz carbonique (quand ce n’est pas d’autres cochonneries pires encore) que l’on envoie allègrement dans l’air chaque année ? On va aller les récupérer ?
    L’homme passe son temps à modifier de manière irréversible son environnement. Et la source d’énergie parfaite, sans incidence sur l’environnement, n’existe pas : l’énergie est justement (par définition) ce qui permet à l’homme de modifier son environnement !

    Bon, excusez-moi pour ce pavé, j’espère avoir apporté des éléments pour faire avancer votre débat de manière constructive…

    Cordialement

  94. bonsoir
    je vis a 37 km de la centrale de Chooz dans les Ardennes et tous les jours je croise des enfants a l’hôpital qui loge a cotés de plusieurs centrale ( Chooz et Nogent sur seine dans l’aube )
    je m’occupe aussi des ouvriers de la centrale pour le logement et la restauration
    beaucoup d’ouvriers en déplacement , plus simple pour développer des cancers ailleurs !!
    Vous pouvez peser le pour ou le contre , moi ce que je vois c’est que des enfants souffre tous les jours et meurent ou perdent des membres infectés par des radiations qui « n’existe pas »
    des gens cache la vérité pour de l’argent ou une bonne place . les dirigeants n’habite pas a coté des centrale ( pas folle la guêpe ) la meuse est grande et pratique pour se debarrasser des petite fuite, ma fille de 9 ans n’a rien demander mais doit subir pour que d’autres puisse vivre sans scupules

  95. Merci John pour ce commentaire triste mais juste.

Laisser un Commentaire