Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

Réaction légitime de niveau 1

Par • 18 Juil, 2008 • Catégorie: Actualité

Par robi2 Sur Liberation :

« Toujours alerte niveau 1

– Fuite de quelques centaines de grammes à Romans dans la drôme : incident niveau 1
– Fuite d’au moins 75 Kg à Tricastin : incident niveau 1
– Pollution de la nappe phréatique au alentour de Tricastin : incident niveau 1
– Rejet journalier de l’usine de La Hague (autorisation pour des rejets journaliers 11000 fois supérieur à ce qui à fui à Tricastin) : incident niveau 1
– Pollution de la nappe phréatique sous le centre de stockage de la manche (18 000 Bq/l = 180 fois au dessus de la norme sanitaire européenne) : incident niveau 1
– Tchernobyl : incident niveau 1
– Prochaine explosion de centrale : incident niveau 1
– Notre beau pays inhabitable pour des centaines de milliers d’années : incident niveau 1 Je ris jaune mais je me demande vraiment à quoi peut bien servir cette échelle de référencement des incidents. De toute façon, contrairement aux autres industries, les incidents ne sont jamais grave. Le nucléaire sonne un peu comme cette musique du genre tictac qu’on entend parfois. Jusqu’ici tout va bien. »

Pour info, voici L’échelle INES :

ines nucléaire

 

Marqué comme: , , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

3 Réponses »

  1. Intéressant ce petit résumé… Je n’ose imaginer la gravité de la situation le jour où ils nous annonceront un incident niveau 2!

  2. Eh bien oui, il y a plus d’incidents de niveau 1 que de niveau 2, de niveau 2 que 3, de niveau 3 que 4, etc.
    Ca alors ! Mais ce serait normal que cela ne m’étonnerait pas !

    Un conseil : aller lire la définition des différent niveaux de l’échelle INES, ainsi que les exemples. Se renseigner ensuite sur les effets de la radioactivité, placer dans les incidents dans leur contexte et étudier leur impact sanitaire.

    Un deuxième conseil : rechercher les mêmes informations dans, mettons, l’industrie chimique, pouvoyeuse numéro 1 de cancers et de problèmes de santé. Faire la comparaison : comment, pas d’infos ? Ben mince alors, et si on allait se préoccuper des priorités en terme d’impact sur la santé des gens ?

    PS : avant que l’idée ne vous vienne, non je ne travaille pas dans le nucléaire ou avec du nucléaire, par contre mon métier c’est de protéger les gens au boulot. J’ai dix ans de prévention des risques, je commence à savoir de quoi je parle sur certains sujets.

  3. […] pour le contrôle radioactivité dans l’Ouest), souligne d’importants dysfonctionnements …Réaction légitime de niveau 1 | Le Gandhi Vert… la nappe phréatique sous le centre de stockage de la manche (18 000 Bq/l = 180 fois au dessus […]

Laisser un Commentaire