Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

L’irradiation (ou ionisation) des aliments

Par • 20 Mai, 2008 • Catégorie: Pratique

Je m’ interrogeais naïvement l’autre jour sur la présence de la mention “garantie sans irradiation” sur le flacon de mon poivre bio. Et bien oui ce n’est pas une blague, sur le site du CEA (commissariat de l’énergie atomique), on apprend “L’irradiation par rayonnements gamma permet de stériliser des épices.”.

C’est t’y pas beautiful ça mon ami, ce que le progrès est capable de faire pour toi ! T’as même pas besoin de le demander que l’on te rend service.

D’où l’inévitable question, si moi je ne le savais pas… qu’en est-il de l’information du grand public ?

Ah oui au fait, selon wikipedia (et pas uniquement) on apprend des rayons gamma qu’ “Ils produisent des dégâts similaires à ceux produits par les rayons X ou les ultraviolets, tels que brûlures, cancers et mutations génétiques”.

Enfin en creusant un peu plus, on se rend compte que les épices ne sont pas les seules victimes du processus d’ “ionisation”, et oui ça fait moins crade que le terme irradiation qui a un côté un peu désordre depuis un petit incident Ukrainien dans cette feu douce ville de Pripiat.

Ainsi, la salade emballée est irradiée par exemple, il en est de même pour un grand nombre de fruits et légumes, pommes de terre, oignons, échalottes, volaille, cuisses de grenouilles et crevettes congelées etc… La liste est longue.
Il est difficile de savoir si un produit est irradié, puisqu’il n’y a aucun affichage, la transparence n’étant pas de mise dans ce domaine.

L’ intérêt de la technique pour les industriels est de réduire les coûts de production tout en leurrant le consommateur sur la fraîcheur du produit (plus grande conservation dans le supermarché).

L’ intérêt pour le consommateur est nul, ou plutôt négatif puisqu’il consomme des produits cancérigènes (mutation consécutive à l’irradiation) et vidés de leur pouvoir nutritionnel (l’ionisation peut détruire par exemple jusqu’ à 80% de la vitamine A des oeufs).

Selon la criirad les effets sur la santé ne sont pas anodins car : “les doses délivrées aux aliments (même celles dites ”faibles”) sont mortelles pour les êtres humains”.
Par ailleurs le procédé d’irradiation produit des déchets radioactifs (et les installations sont répertoriées par les pouvoirs publics au même niveau de risque que les centrales nucléaires).

Allez je vous rassure, il y a une solution (simple en plus) qui consiste à allouer notre pouvoir d’achat à des gens responsables et soucieux de l’environnement ; à savoir la filière bio.

Et n’ hésitez pas à informer les pauvres malheureux qui achètent de la salade en plastique, ou sous plastique – c’est au choix- qu’ils feraient mieux de se remettre au Big Mac…

Pour en savoir plus:

Le dossier de la criirad “Ne pas confondre aliments “contaminés” et aliment
“irradiés” ou “ionisés”

http://www.criirad.org/

Aliments irradiés : le grand secret
http://www.bioweight.com

Public Citizen (U.S)
http://www.citizen.org

http://www.irradiation-aliments.org

Marqué comme: , , , , , , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

2 Réponses »

  1. Mon dieu, quelle ignorance!!! Si les produits sont irradiés et principalement les épices c’est parce qu’ils contiennent énormément de spores et notamment des spores de botulisme…
    Petite info, l’Australie irradie l’ensemble des produits alimentaires qu’elle importe afin d’éviter l’entrée de micro-organiqmes sur son territoire…
    S’il te plait, fait des études de science, ça t’ouvrira les yeux!!!!

  2. @tartanpion, et alors ? Ai-je dit le contraire ? En attendant, on dissémine de la radioactivité bêtement dans l’environnement avec ce genre de procédé industriel (en plus de l’irradiation de l’aliment lui-même). C’est débile.

Laisser un Commentaire