NKM : le coming-out cramé

Ca y est elle l’a fait, le nucléaire «est une bonne énergie non carbonée»… Peut-être pas finalement, à la lumière de la tragédie japonaise. En revanche, à défaut donc d’être une bonne énergie faiblement carbonée, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est bien carbonée, cramée, et son coming-out en faveur du nucléaire tombe au pire moment imaginable pour elle : une conférence de presse pathétique, quelques interventions mal senties, à contre sens de l’histoire, des événements.
Car l’énergie nucléaire, à défaut de vivre ses dernières heures, est pour autant bel est bien sur le déclin. Un déclin qui avait déjà commencé en 1986 avec Tchernobyl et qui s’achève avec le pathétique spectacle d’une industrie imbue d’elle-même, impuissante. L’énergie nucléaire vient de se brûler les ailes définitivement. Le peuple avec et c’est inadmissible. Tout politique qui cautionne cet abîme doit quitter ses fonctions, voilà mon sentiment profond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *