Gainsbourg et le nucléaire

La plus grande provocation de Serge Gainsbourg, le coup du billet brulé à la télé, fut en fait une vraie revendication, pour qui sait écouter, simplement. Il se plaint d’une taxe qui ne sert pas à aider les pauvres, mais bien payer pour le nucléaire…

Évidemment comme d’habitude l’idiot regarde le doigt lorsque on lui montre la lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *