Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

Ca pète à Flamanville

Par • 23 Juin, 2013 • Catégorie: Actualité

Un bruit de réacteur d’avion pendant un quart d’heure dans la centrale nucléaire de Flamanville ce matin, mais tout vas bien, c’était juste la hôte de la cuisine de la cantine de la centrale qui a lâché ?! (Cf-les Inconnus). C’est, bien continuons. Jusqu’à Fukushima. Et la on dira que l’on n’avait pas de chance, et que c’est très triste. Incapables. Vandales. Brigands.

EDIT (lundi 24 Juin) Selon Sortir du Nucléaire :

EDF adopte un discours rassurant, mais à l’heure actuelle il n’est pas possible de connaître la gravité de ce qui s’est passé, ni s’il y a eu une éventuelle contamination.

L’utilisation inhabituelle et délibérée par EDF du terme: “transformateur de vapeur” ne permet pas de déterminer la partie du réacteur qui a été défaillante lors de l’incident .

La suite de la description de l’incident ne permet pas non plus de savoir si la vapeur s’est échappée suite à une rupture de circuit, une soupape défaillante ou encore une surpression relâchée par sécurité par une soupape.

S’il s’agit d’un générateur de vapeur, l’eau du circuit secondaire est toujours contaminée en radioéléments et seule la connaissance : – de l’état de la première barrière (état des gaines de combustibles) permet d’établir le niveau de contamination du circuit primaire, – des taux de fuites entre le circuit primaire et secondaire à travers les tubes fuyards du générateur de vapeur permet de déterminer le niveau de la contamination de vapeur relâchée à l’atmosphère…

Marqué comme: , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire