Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

La biodiversité réunionnaise en danger

Par • 1 Juil, 2010 • Catégorie: Histoire

Plus d’un tiers des poissons d’eau douce et près de la moitié des crustacés de La Réunion sont en danger d’extinction et le quart des espèces d’oiseaux de l’île a déjà disparu, selon un recensement de l’UICN publié aujourd’hui. Après une série d’études consacrées à la métropole, le comité français de l’UICN, l’Union internationale pour la conservation de la nature, a entamé fin 2009 un recensement similaire outre-mer, en commençant par l’Océan indien et l’évaluation des menaces qui pèsent sur les 165 espèces de faune réunionnaise, explique-t-elle dans un communiqué.

En cette année internationale de la biodiversité, “l’état des lieux fait clairement apparaître un fort taux d’extinction chez les oiseaux et les reptiles terrestres”, note l’UICN: “Près du quart des espèces d’oiseaux de l’île de la Réunion sont désormais éteintes” ailleurs dans le monde, “soit 13 espèces sur les 55 qui étaient présentes avant l’arrivée de l’Homme”. Et parmi elles, onze étaient endémiques de l’île, ajoute l’organisation, comme le Solitaire de la Réunion, ou le tuit-tuit, un petit oiseau encore présent mais victime des rats et des chat introduits par les navigateurs. Ce qui signifie qu’une fois disparue de l’île, elles sont considérées comme éteintes à la surface de la terre.

Chez les reptiles, “les trois espèces indigènes sont toutes menacées, comme le Gecko vert de Bourbon victime de la dégradation et de la fragmentation” de leur habitat. Quatre espèces de reptiles terrestres ont disparu dont trois étaient endémiques de la Réunion – comme la tortue terrestre de Bourbon. Tous sous-groupes confondus, explique l’Union, “165 espèces ont été passées au crible des critères UICN” (liste consultable sur www.uicn.fr).

Source : AFP

Marqué comme: ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire