Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

Le Sport en 2008 Pékin

Par • 6 Août, 2008 • Catégorie: Histoire

Les épreuves d’endurance, telles que le marathon ou le triathlon, apparaissent évidemment comme les plus en danger et un Haile Gebreselassie ne s’y est pas trompé en choisissant de renoncer à ces Jeux. Engagé sur le triathlon avec une réelle chance de médaille, Frédéric Belaubre n’ignore rien de l’enfer qui, comme pour tant d’autres, l’attend à Pékin, et qu’il lui faudra malgré tout surmonter pour atteindre le podium: ”Les contraintes principales se résument à une température de 30°C, plus de 90% d’humidité, peu d’air et peu de possibilités de respirer normalement sans même parler de pollution. Si, en plus, il y a un peu de pollution ce jour-là, même si on est à 70 kilomètres du coeur de Pékin et un peu à l’écart de la brume, ça risque d’être difficile à gérer.” 
Pour le moins en effet. Les responsables de la délégation australienne ont eux pris leurs responsabilités et d’ores et déjà autorisé leur athlètes à se retirer si ces derniers s’estiment dans l’incapacité de concourir normalement. La Chine, elle, n’ose imaginer le désastre en termes d’image que constituerait la scène d’un athlète évoluant en compétition muni d’un masque anti-pollution…

Source :

http://www.sports.fr

Marqué comme: , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire