Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

Comment je me suis fais greenwasher ma copine : Les Report Terre

Par • 11 Nov, 2008 • Catégorie: Culture

L’écologie est à la mode, et France 5 se devait de faire écho à ce phénomène de société aux retombées juteuses. L’idée lumineuse des report terre est donc lancée, et la recette est concocté en 2008 par la chaîne et la boîte de prod “Martange Production”. Une recette simple : prenez 10 “pantins” écolos représentatifs de la “jeunesse” Française, entendez un arabe, un rocker, une bimbo blonde, un blaireau, un écolo bourru, un intello, un p’tit gars du sud qui parle comme Maïté etc. Arrosez le tout avec une bonne grosse dose de télé réalité. Cachez là derrière un nappage de morale éco-citoyenne. Invitez des pseudo “experts” et des invités en tournée promotionnelle (ça coûte moins cher). Faites partir les pantins aux quatre coins de l’Europe avec trois sous en poche et faites les travailler 24h sur 24 histoire de bien les lobotomiser. Pour lier le tout, prenez un animateur télé au rabais qui fait le beau (Stéphane Basset). Secouez bien fort, diluer à foison avec des génériques bidon, des flash forward, des jingles incessants, et une musique stressante pour tenir 12 épisodes.

Et voilà le travail, un concentré de greenwashing, un pur exercice de style télévisuel moderne, une pollution hertzienne et numérique de plus, un produit de tout ce qu’il convient de détruire en France ; de ce système médiatique poussif et laborieux, où l’on prend le spectateur pour un idiot, incapable de se concentrer plus de 5 secondes (capable uniquement de comprendre une centaine de mots parmi les 60 000 de la langue française). Je le dis bien fort, dans la tradition du pamphlet (et comme je me suis fais greenwasher ma copine) ; avis au moindre maillon de la chaîne qui a participé à l’élaboration de cette bouse audiovisuelle en plastique radioactif, je vous prends chacun, un par un, en duel, main nue, pour exploser vos faces de vermine…

EDIT (12 nov. 08) :

“Le terme Greenwashing est utilisé pour désigner un procédé de marketing utilisé par une organisation (entreprise, gouvernement, etc) dans le but de donner à l’opinion publique une image écologique responsable, alors que plus d’argent a été investi en publicité verte qu’en de réelles actions en faveur de l’environnement.
Le terme vient de l’anglais par contraction des mots green, vert et whitewash, littéralement blanchir à la chaux, peut-être avec un clin d’oeil à brainwashing, lavage de cerveau. Il est employé au début des années 1990. C’est le titre d’un article paru en mars 1991 dans la revue Mother Jones.”

Source : Wikipedia

Marqué comme: , , , , , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

24 Réponses »

  1. Je suis un des report terre.
    commence ton carnage.
    Vas y, je suis sur que t’as les couilles pour ça. Triste personnage.

  2. Merci Neal pour le commentaire,
    qui parle de carnage ?

    Ce qui est triste c’est ton « personnage » dans l’émission ; et le fait que tu ne prennes pas de recul par rapport à ce rôle que l’on t’a fait jouer…

  3. J’ai pas la télé. Quand on m’a proposé de faire cette émission, j’y ai vu une bonne occasion de donner à l’écologie un visage plus humain…plus ‘représentatif de la jeunesse française’ également.
    Bien sûr, je savais que nous n’apprendrions pas grand’chose aux initiés, mais que ça donnerait peut-être aux novices l’envie de s’informer un peu plus, et de découvrir qu’écologie pouvait rimer avec ‘solutions’, ‘vie agréable’ et ‘découverte’.
    Alors, je ne sais pas…je te proposerais bien de profiter que ta copine regarde l’émission pour revoir tes règles d’orthographe (ça sert toujours, crois-moi, pour un rédacteur de blog)…et puis ça t’évitera d’avoir à exploser nos faces de vermine, à main nue.

  4. Hello,
    quand on prend un surnom prétentieux comme celui de Gandhi, on fait attention a être à la hauteur de ce dernier. La fin de ta phrase est d’une telle vulgarité… je te trouve méprisant, odieux et tes critiques sont vraiment infondées.
    J’ai deux enfants, qui regardent « report terre », c’est un peu leur « c’est pas sorcier » de l’écologie et j’ai vu chez eux naitre une véritable conscience écologique du type, trier leur déchet, demander à avoir un âne plutôt qu’une tondeuse, me demander pourquoi il n’y a pas d’éoliennes chez nous etc…
    tu peux critiquer tant que tu voudras, et rester hermétique au programme, mais ne soit pas humiliant, Gandhi n’aurait pas été ainsi.
    Quand à la caricature que tu fais des jeunes reporters, je la trouve vraiment fausse, si tu veux critiquer regarde la star’ac, là tu auras de la matière.
    Félicitation à ces reporters, qui nous font rêver chaque semaine.

    François

  5. Salut tête de bite…
    …Je suis « l’arabe » dont il est question dans ton pseudo pamphlet,…et laisse moi te dire que tes quelques lignes de lâches (car tu sais qui on est et pas l’inverse) sentent la pisse haineuse du candidat qui a passé le casting, mais qui c’est fait refoulé..!! ptdr

    C pa grave mon gars tu réussira d’autre casting…!
    Quoique, avec la tête de bite que tu dois avoir, ça sera difficile.

     » je vous prends chacun, un par un, en duel, main nue, pour exploser vos faces de vermines… »
    OOOuuuh g super peur t un dangereux toi!!
    ptdr

    Viens quand tu veux ou tu veux..tu regardes l’emission n’est ce pas?…alors tu sais où me trouver
    J’ais qu’un mot à la bouche: t qu’un petit jaloux sans couille.
    Au lieu, de dire des choses que t’aura jamais les couilles de faire, FERME TA GRANDE GUEULE et VA TE LAVER LES FESSES…tora fait o moins une choz interressante ojourdhui

    Garde ta salive haineuse…ptite bite

  6. Et toi, t’es qui sous ton pseudo.
    Tu parles de gens que tu ne connais pas sur un sujet que tu ne connais pas non plus.
    Fais ton pamphlet si tu veux, mais tout seul dans ta salle de bain…
    Quand on me parle d’exploser nos faces de vermines, je parle d’un début de carnage… Faut assumer ses mots.
    Ta copine est une sainte femme! 🙂

    Pour un Gandhi, t’es pas très pacifiste je trouve… Chacun ses paradoxes.

  7. salut mec
    ghandi ne pronait t il pas la paix? alors pourquoi t’es si agressif?
    Je voudrais préciser une chose:
    il ne faut pas que tu confonde la télé avec la merde. Figure toi que bien loin de ce que ton petit idéalisme puéril et naif te fait croire, il existe des bonnes émissions. E les report-terre en font partie car ils présentent une nouvelle jeunesse, celle qui s’investi, qui évolue hors des clichés malgré ce que tu raconte, et qui est écolo a 100 pourcent. L’écologie pour nous est une grande aventure a laquelle on participe chacun a sa manière, bien que je crois que ton site fait plutot partie du problème que de la solution.

    Marc

  8. Dites- donc les jeunes! pour des écolos je ne vous trouve pas très cool tous autant que vous êtes… Vu mon grand âge,trois fois le vôtre…) je me permets de donner mon avis car, écolo moi aussi, je passais par hasard.

    Il se trouve que j’ai regardé deux épisodes des Report Terre tout simplement parce que j’avais été attirée par le commentaire de Telerama sur la première émission (un T noir pour ceux qui connaissent)…

    J’ai été, ne vous déplaise, un peu du même avis que gandhivert. Le premier épisode m’a exaspérée et j’ai été à deux doigts d’arrêter avant la fin de l’émission agacée justement par ce côté « téléréalité » dont il parle. La façon de vous décérébrer d’abord en vous faisant passer sans arrêt du coq à l’âne, les musiques, jingles, accélérations, coups de tampon et autres flashes m’ont paru insupportables. Ca c’était pour la forme…
    J’ai dû voir dans ma vie quelques minutes de « vraies émissions » de téléréalité et le procédé m’a paru totalement similaire, même si l’on peut dire qu’ici c’est « pour la bonne cause ».
    Pourquoi faut-il de nos jours pour qu’un sujet ait des chances d’intéresser les gens le transformer en compétition artificielle et prendre les jeunes qui participent à cette émission pour des marionnettes et les infantiliser à ce point? J’ai des enfants passionnés d’écologie et la première chose que j’ai pensée c’est: heureusement que mes enfants n’ont pas participé à cette émission!
    Pourquoi? Parce qu’on s’est servi de vous. Je vous ai tous trouvés sympathiques, passionnés par vos sujets. Je suis persuadée que vous vous êtes donnés à mort dans vos recherches, cela se voyait. Mais qu’en reste-t-il?Des gesticulations de quelques minutes pour une compétition bébête.

    J’ai quand-même regardé le premier vrai épisode (après je me suis arrêtée), j’ai trouvé les jugements stupides. Comment, par exemple, affirmer que le biotope de Combloux a plus de valeur qu’une banque, de je ne sais plus quel pays du nord, qui met tous ses capitaux dans des entreprises axées sur l’écologie? Ce qui risque de changer notre système de capitalisme libéral pourri est beaucoup plus proche de la deuxième solution que de la première, une réalisation ponctuelle sympathique, soit, mais qui ne change pas fondamentalement les choses, même s’il serait bien qu’elle soit reproduite un peu partout; on peut néanmoins mettre en avant son côté élitiste; j’ai des amis qui sont allés en vacances à Combloux: les entrées de la piscine sont très chères, ils n’ont pu se permettre d’offrir ça à leurs enfants tous les jours et, en outre, elle n’accepte qu’un nombre restreint de baigneurs…
    Ce qui m’a gênée aussi (toujours dans le même unique épisode que j’aie eu le courage de regarder…) et qui m’a tout à fait penser à la téléréalité c’est de voir la petite blonde (la bimbo Héloïse?) pleurer d’épuisement le premier jour… Ces jeunes étaient-ils vraiment payés pour ne pas dormir la nuit? Là je me suis remémoré l’article (toujours dans mon cher Telerama) de cet avocat qui défend les victimes de la téléréalité… ce surmenage m’y a vraiment fait penser… Ensuite cette animatrice, cette femme blonde d’un certain âge qui portait un jugement péremptoire sur vous m’a paru vraiment insupportable ( elle m’a fait penser à la soit disant chorégraphe ou je ne sais quoi du morceau de Pop star (ou staracadémie?)que j’avais vu, qui jugeait les pauvres gamines qui attendaient tout d’elle…) Elle, c’était la même chose! Et tout cela avec un air sérieux il fallait voir comme! Mais pour qui se prend-elle celle-là! Pas digne de la bimbo blonde et de tous ses diplômes justement, ni de sans doute beaucoup d’autres d’entre vous. Voilà pourquoi je suis un peu de l’avis du gandhivert. On s’est bien fichu de vous, mais… si les enfants de François attendent cette émission toutes les semaines doit faire plaisir aux report terre… ils ne se seront pas défoncés pour rien! En tous cas, vous allez dire que la vieille radote… plus de T dans télérama après le premier épisode et même si T il y avait eu, je n’aurais pas eu le courage de regarder les autres épisodes…

    D’accord avec vous pour la dernière phrase de Gandhi vert…mais il y a quelque chose qui semble vous échapper à tous, et c’est gênant, c’est que – je l’ai ressenti comme cela- l’article de Gandhi vert est à prendre au deuxième degré et que loin de critiquer les report terre eux-mêmes, il critique un système qui infantilise les gens et joue avec leur idéalisme. Quand j’ai lu l’article, je me suis beaucoup amusée, j’ai trouvé que c’était drôle et j’ai été sidérée de voir la violence que ce pamphlet avait déchaînée!
    C’est un des risques de la toile. L’humour passe mal.
    Je ne pense pas, d’après ce que je connais de Gandhivert en lisant son blog qu’on puisse vraiment le soupçonner de violence.

    C’est pourquoi je trouve regrettable que des gens qui se disent écologistes s’insultent et se disent des horreurs (n’est-ce pas Tarik? Je ne pense pas que ça apporte grand-chose à votre image) ou se reprochent leurs fautes d’orthographe (Héloïse en fait beaucoup plus que le gandhi vert et mook qui est froissé par la correction de la langue française aurait dû dire « profiter de ce que… » et non « profiter que ») s’il faut être agrégé des lettres pour oser s’exprimer maintenant…
    Alors calmos les jeunes! Et qu’un seul des report terre, s’il ose, m’assure qu’il n’a pas été un peu déçu en voyant le mal qu’il s’est donné (n’est-ce-pas Héloïse) et ce qu’il en est résulté à l’antenne! Me trompé-je?
    D’ailleurs avec tout ça… je ne sais même pas si la série est finie… et qui a gagné! Espérons que l’écologie, elle, y aura gagné un peu…

  9. Muuuui, …. mais en attendant, Quentin s’est fait éliminer de la Star… Hack… et ça, c’est important !!!
    Si, si, pas moins de 121 articles répertoriés sur Google Actu.. Alors hein vos petites disputes….

    Mouhahaaaa, sorry, j’ai la larme à l’oeil…
    Désolé les gars, mais sur celle là, j’avais juste envie de me poiler…

  10. ..Bon! Cher Squirrel…

    Vous êtes déçus des réactions peut-être violentes que j’ai eus par apport à cette « bouse d’article »
    Désolé, je ne suis pas Gandhi justement, et si ma réaction est violente, c’est bien parce que la teneur de l’article est lui meme très violente…et personnellement j’ai toujours préféré MalcolmX à Martin LutherKing…donc c’est ma manière de répondre à la provoc’…par la provoc’

    Effectivement je m’appelle Tarik, effectivement j’ai une tête sans doute plus bronzé que la votre, effectivement effectivement…Mais est-ce pour ça que j’ai été sélectionné??? j’en doutes.

    Ensuite, votre cher ami Gandhi Vert, que vous semblez tellement apprécié, n’est pas très pacifique dans ses propos..et c même lui qui a lancé la tendance à cette agressivité interposé… cf
    « avis au moindre maillon de la chaîne qui a participé à l’élaboration de cette bouse audiovisuelle en plastique radioactif, je vous prends chacun, un par un, en duel, main nue, pour exploser vos faces de vermines… »
    Excusez moi donc, mais si ya quelqu’un a blâmer sur les propos qu’il a tenu, c’est bien ce cher personnage qui finit son article et donc lance la discussion et le débat par ce genre phrase bidon et puéril qu’il a le culot d’inclure dans ce qu’il appelle un pamphlet!!! alors que pour moi c’est plus proche du texte haineux et sans saveur, que du pamphlet construis et constructifs
    Bref, ceci est mon avis.

    Pour en revenir à l’émission, oui peut-être que y’a bcp de jingle bruyants, que les images,et les prises de vues sont rapides et changeantes, mais c’est que l’émission pour ambition de plaire a tout le monde et en particulier aux plus jeunes! Alors, honnetement, n’est ce pas une tempête dans un verre d’eau de vouloir critiquer absolument le coté tele realité de l’emission, alors qu’aujoudhui en 2008 il est quasiment impossible de faire sans. Si on veut interresser des telespectateurs bien sur!!

    La cause est noble, alors TV reality ou pas je menfous! a moins qu’on se mettre a me montrer les fesse d’un de mes collegues, sans raisons. La je penserai que c’est partis trop loin! lool mais sur France5, c’est pas pret d’arriver.

    Ecologiquement votre
    Tarik « le candidat vert et arabe » (tout ça en mm temps kel malchance!)
    😀 tchusss

  11. Cher Tarik,
    ouf! je préfère vous entendre parler avec ce langage plutôt qu’avec l’autre…
    D’accord avec vous pour la dernière phrase du gandhivert sans doute pas très fine, bien que je m’obstine à vouloir la prendre au 2ème degré (mais cela, seul le gandhivert pourra nous le dire…!) J’ai relu ce « pamphlet » et il m’est bien apparu comme tel. Il est vrai que je ne comprends pas forcément un texte comme le fait un jeune vu ma vieille (hélas) expérience…

    Cela dit je considère que ce n’est pas parce que les gens aiment la bouse, puisque nous sommes dans ce registre odorant… qu’il faut forcément leur en donner à manger…
    La 5 ou Arte ne sont pas obligées de s’aligner sur les méthodes des autres chaînes qui ont tendance à rabaisser les téléspectateurs et à les prendre pour des débiles mentaux… Ces méthodes nous viennent bien entendu de l’autre côté de l’Atlantique! Là-bas, on a Bush mais on a aussi Obama ou Michael Moore et bien d’autres… Pourquoi vouloir toujours tout niveler par le bas? Pourquoi prendre les jeunes pour des petits êtres incapables de penser et de suivre une émission si elle ne cherche pas à leur secouer le cerveau toutes les deux minutes? Yes les télés CAN change!!!
    Vous ne dites pas non plus, cher Tarik, si réellement vous avez été déçu ou non par le résultat de votre travail .
    Rassurez-vous Tarik, j’ai des amis vert et noir, vert et jaune, le vert va bien avec toutes les autres couleurs…

  12. Oui, mais je tiens quand même à ajouter qu’il est trop facile de balancer ouvertement son mécontentement, sa rage, sur la toile pour une simple frustration. Un simple manque de respect peut être, pour des personne qui, par contre l’on respecté.

  13. J’ai relu mon texte, et je le trouve bon, il rentre effectivement dans la définition du pamphlet, à savoir un « Court écrit satirique, qui attaque avec violence le gouvernement, les institutions, la religion, un personnage connu » (source le Petit Robert).

    J’ai simplement dit ce que je pensais de l’émission, avec le côté « satirique », qui -malheureusement- vous a échappé, puisque vous avez pris pour vous les clichés que je récuse.

    Il se trouve que je ne vous visais absolument pas « vous » les dix « reportterre », vous êtes à mon sens des victimes, la partie visible. Je vise bien plutôt ceux qui font de l’argent avec ce type de programme : la chaîne, la boîte de prod, les petites mains qui oeuvrent en silence. Je shoote dans la base de la pyramide, dans la partie cachée, sournoise et perverse ; le système médiatique pour simplifier.
    Et c’est contre ces êtres « symboliques » que je voudrais me battre en duel, à l’ancienne ; contre des ombres, par nature insaisissables.

    Alors, oui il y a de la violence, de la radicalité dans mon propos, car je n’écris pas sur ce blog depuis près de deux ans pour arrondir les angles, pour faire du politiquement correct, si je pense quelque chose je le dis, et peu importe si cela choque, je préférerais toujours me faire des ennemis que de faux amis. Je n’y vois en revanche pas de haine, je ne me réjouis du mal de personne, mais au contraire je m’insurge contre ça (contre la dépossession de l’image et la souffrance qui en résulte).

    A Héloïse, Nath, Tarik, Max, et les autres, pour avoir eu l’occasion de vous rencontrer et de discuter avec vous, sachez que je vous respecte et vous apprécie. Je pense que vous avez fait de votre mieux, mais il me semble que l’émission n’est pas à la hauteur de votre travail et de votre investissement (Cf-15 minutes de reportages sur 52 minutes de temps total d’émission).

  14. Ravie de votre mise au point, gandhivert, c’est bien comme cela que j’avais compris votre pamphlet.
    Je pense que les report terre se sentiront rassérénés par cette précision qui était bienvenue dans ce déchaînement de passions…

    Du coup, je suis retournée voir l’émission hier pour revoir les protagonistes du drame (!) et le résultat de leur travail sur l’épisode. (Je ne suis pas vraiment bien tombée pour Tarik et Nathanaël qui avaient fait chou blanc cette fois-ci…). Quand je vois le nombre de kms qu’ils se sont mangés, les nuits blanches ou couchés par terre, pour qu’on n’en voie effectivement que quelques minutes… je trouve qu’il y a quand même bien eu exploitation… Pourquoi accorder autant d’importance sur les « à côté » de leur travail plutôt que sur leur travail lui-même?
    Dans le premier épisode j’ai vu Tarik rater son train… dans le 2ème (que je vois) on nous dit qu’il n’aime pas se lever tôt le matin (moi non plus) et qu’il est tout le temps en retard… mais franchement est-ce que ça fait avancer d’un centimètre la cause de l’écologie? C’est du racolage, c’est tout! On a l’impression qu’ils attendent le dérapage, l’histoire d’amour, la maladie (cf la gerbe d’Emilie)…comme des voyeurs qu’ils sont et cela met mal à l’aise parce que ce n’est pas cela qui est intéressant….
    Enfin…
    Maintenant, soit on est d’accord pour être exploité, soit on ne veut pas le reconnaître parce qu’on a juré de ne pas le dire (ça se passe comme ça dans la real TV cf l’article de Télérama sur l’avocat des victimes de la téléréalité dont j’ai oublié le nom).
    Salut Gandhivert, salut les report terre et continuez de vous battre!

  15. Ps je précise: vous battre pour la planète…

  16. Un mot pour l’écureuil vieillissant et le G. vert, auteur du blog,

    je trouve les réflexions du squirrel fondés et intéressantes,
    je trouve l’article du G.vert tout a fait légitime bien que très baveux, et, de surcroit, je comprends entièrement les réactions spontanés et virulentes de certains de mes collègues.
    N’importe qui aurait pu s’y attendre.

    Mais vous regardez une émission de télévision,
    c’est-à-dire le concept d’un producteur acheté par une chaine pour le diffuser et obtenir de l’audience.
    Si 10 jeunes ingénieurs en écologie avaient participé à cette émission, les instants de making-of à côté de nos reportages aurait bien sur parlé d’écologie ou d’environnement. Mais peut-être que de se retrouver avec des gens issu d’un milieu parlant de leur milieu aurait été consternant de prétention et mortel d’ennui.
    Je vais y revenir, mais dans tous les cas, sachez que l’on aurait aussi effectué un casting, avec un recrutement qui aurait privilégié les PERSONNAGES qui s’expriment le mieux, qui ne sont pas moches, qui dégagent quelque chose de particulier ET qui existe face à une caméra (ce qui est loin d’être le cas de n’importe qui, c’est à ça que servent les castings, même les experts furent « castés », sinon vous n’imaginez pas ce que l’on pourrait se faire chier à la télé).

    Oui, mais voilà,
    le concept fut d’y envoyer 10 jeunes touchés par l’écologie et militants (mis à part deux d’entre eux au début de l’aventure, dont je faisais partis), 10 jeunes qui ressemble à 10 jeunes lambda (la curiosité et le gout de l’aventure en plus).
    Le but, c’est quand même d’intéresser les gens, de les faire suivre l’émission, donc d’obtenir de l’émotion (un minimum) avant que n’arrive les soi-disant experts du plateau pour la touche pro.
    Et quoi que vous en pensiez, l’émotion, il la faut.
    Lorsque Tarik arrive en retard le premier jour, les monteurs n’ont pas mis le point sur « c’est un petit con qui ne sait pas se lever », mais ils nous ont montrés Nathanaël qui a la pression par peur de louper ses rendez-vous, et ils ont créés un suspens légitime, en informant le téléspectateur que le train doit partir : avec ou sans eux ? … (merci Hitchcock)

    L’identification est une arme pour toutes les formes de récit, et des images montés dans un ordre particulier, articulé par une voix off qui raconte en fait une histoire au téléspectateur (la notre, celle de notre aventure), prend la forme d’un récit.
    Je connais des mamans qui ont pensé à leur fils en me voyant attendre Tarik, je connais des amis qui se sont reconnus en Tarik quand il me reproche de m’énerver, je connais des gens qui lui ont donnés raison et d’autres qui m’ont donnés raison.
    Mais je connais aussi des gens qui ont pensé que récompenser la piscine de Combloux n’était pas un choix politique mais plutôt parisien, et d’autres qui, au contraire, ont trouvé cela à leur goût.
    Ces gens là n’auraient pas regardé l’émission si 10 jeunes gens n’y avaient participer, et s’ils ne s’étaient pas senti émus de leurs aventures.
    Ils n’auraient jamais connus le concept biotope exporté à Combloux, ni celui de la Merkur bank de Copenhague.

    Bien sur, on pourrait parler de l’esthétisme un peu cheap de l’émission, un plateau sacrément vide ou règne une table en bois ikéa et des tasses à café verte (!), des experts inconnus du grand public, et un rythme (la musique, le surdécoupage des jingles, les redites du genre: le « aujourd’hui vous allez voir… » du début, qui laisse place au « aujourd’hui vous avez vu… » de la fin,…) qui pourrait traduire la peur de perdre le téléspectateur en route, ou bien le manque de contenu sur certains making of.

    Je sais pour ma part que nos enquêtes ne furent pas vidés de leur contenu, mais certaines fois remaniés, car nous avons travaillés pour la télévision française, qui propose des formats (un 52min, des reportages de 3 minutes) dans lequel nous devont rentrer,
    et ça ce n’est pas « les report-terre », ni même france5, c’est l’audiovisuel en France. Je sais que je n’ai pas les compétences pour rentrer dans ces formats, mais que les journalistes qui nous encadraient nous ont appris à le faire.
    Je sais que les instants de vie intime qui furent filmés n’ont JAMAIS été des instants volés, et ceux qui furent choisis au montage n’ont pas été ré interprétés dans un but racoleur.

    L’exploitation ? …
    Nous avons été payés selon les normes en vigueur des conventions collectives de l’audiovisuel, qui mériteraient à mon sens d’être revus, mais pas moins que celle de l’hôtellerie.
    Nous avons donc été payés ni plus, ni moins, que d’autres intermittents du spectacle.
    Et enfin, nous avons été nourris, logés, et blanchis grassement pendant le temps du tournage.

    Personnellement, je n’ai pas à me plaindre. Un stage dans l’audiovisuel rapporte 350€/mois s’il est rémunéré (chose TRES rare).
    J’ai plus appris ici que sur n’importe quel stage.

    Je trouve l’émission honnête, contrairement à ce qu’elle aurait pu être, et je pense qu’une majeure partis des téléspectateurs l’apprécie car on leur raconte une aventure humaine (et oui!) où l’on parle d’écologie, sujet tellement à la mode que je ne vois pas le mal de le vulgariser, de démocratiser sa substance « expertise », ou bien « baba-cool-j’ai-des-chèvres », ou encore « on-va-tous-mourir-parce-qu’on-a-tous-été-méchants-avec-la-planète ».
    J’aime l’idée que l’on puisse découvrir l’initiative de « roule ma frite » qui recycle l’huile de friture en carburant, en appréciant le show du rocker rennais, Marc, avec ses lunettes de Philippe Manœuvre sur le bec.

    Chacun des participants pourrait témoigner de ce qu’il a appris.
    Chacun pourrait aussi vous parler de l’aventure humaine que cela fut entre lui, son binôme, et le journaliste/cadreur qui nous accompagnait et nous apprenait tant.
    Et chacun pourrait vous dire s’il s’est senti trahi, exploité, ou ridiculisé.

    Pour ma part je trouve que l’émission manque de coffre, et qu’elle mériterait d’être plus équilibré. Je pense qu’ils auraient pu mieux faire et qu’il feront surement mieux si une deuxième saison voit le jour.
    Je pense que vous venez d’assister à une émission de divertissement intelligente qui ne prend pas son spectateur pour un con (sauf dans la redite), et qui représente très bien son temps.

    La part de compétions ne m’a jamais enchanté dans le concept, mais force est de reconnaitre qu’elle pimente le tout, et permet au téléspectateur de se demander quel choix plus judicieux les experts auraient pu faire.
    J’aurais préféré qu’il n’y ai pas de compèt’. Je pense qu’on ne peut pas juger une initiative meilleur que dix autres en matière d’environnement, et que chaque sujet à un certain mérite dans le contexte où il s’est développé. Plusieurs d’entres nous sont d’accord avec cela.
    Max et Héloïse ce sont exprimé à ce sujet lors de la troisième émission.
    Les monteurs ont conservés ce point de vue qui va contre le concept de l’émission.
    Le producteur a donné son aval pour que cet avis soit entendu et diffusé.
    Je trouve qu’en matière d’exploitation, de censure, et de manipulation, nous avions connu pire.

    Je pense que le G. vert n’aime pas le divertissement contemporain.
    Mais que le divertissement contemporain puisse être de meilleur qualité, c’est un fait que je partage régulièrement.
    Que Télérama soit une bible pour en juger, par contre non, monsieur squirrel.
    Et que le pamphlet ci-dessus, qui stimulent les réactions, soit très pertinent, je ne le crois pas non plus, monsieur Vert.

    A visage découvert,
    Nathanaël.

  17. Cher Nathanaël,

    Un petit mot pour vous. D’abord, comme vous auriez dû le remarquer, je suis une écureuille… donc femelle… et les femelles de quelque race qu’elles soient, n’aiment pas beaucoup être traitées de « vieillissantes », terme se rapportant à l’apparence physique qu’un blog ne permet pas de considérer…
    Mais, je vous rassure, je prends soin de ma belle fourrure rousse, y traquant les poils blancs disgracieux, ainsi que de mes dents qui grignotent encore très bien les noisettes. J’ai perdu, certes, beaucoup de mon agilité pour sauter de branche en branche mais, si ma mémoire est quelque fois défaillante pour retrouver mes caches de noix ou de faines, il ne me semble pas avoir perdu de mon acuité mentale…;)

    Je remarque que dans l’ensemble vous êtes tout à fait d’accord avec moi. J’adhère aussi, il est vrai, complètement à ce que vous dites pour le gandhivert : « je pense qu’il n’aime pas le divertissement contemporain » et moi non plus… Vous avez dit « divertissement », le mot est important et chaque personne, sans pour autant faire référence à Pascal, se fait sa propre idée du divertissement. Pour moi, me divertir, ce n’est pas regarder de la soupe, car, c’est vrai, je considère un peu une telle émission comme de la soupe. C’est gentil, et diffusé à 17 heures sur la 5, cela s’adresse essentiellement aux enfants et au 4ème âge… Mais bon, il en faut pour tout le monde si l’on choisit la télé comme divertissement.

    Quant à moi, ayant quitté le premier âge depuis longtemps et n’ayant pas encore atteint le 4ème, avec une conscience très vive que la vie est courte, je trouve normal de ne pas choisir ce divertissement-là. Je préfère écouter de la musique, lire des livres, des journaux: on peut lire les lignes, entre les lignes, en diagonale, sauter à l’article d’après et tout cela comme on le choisit. On est actif et non pas obligé de subir toutes les fadaises d’une émission pour 1/4 d’heure de substance intéressante. Je préfère de beaucoup aussi écouter la radio qui ne vous paralyse pas dans un fauteuil, prisonnier d’un écran; on peut par exemple écouter « CO2 mon amour » sur France Inter pour avoir des nouvelles de l’environnement… et repeindre son appartement en même temps…

    C’est vrai aussi, je n’aime plus la télé. Je l’ai aimée, je lui dois toute ma culture cinématographique, entre autres, car à une époque, la télé élevait l’individu au lieu de l’abaisser et de le considérer comme un mouton. En dehors d’Arte, et de la 5, si l’on est pas abonné à des chaînes payantes, il n’y a pas grand-chose à pêcher… un film de temps en temps , bien qu’ils se fassent de plus en plus rares.
    Je suis même restée un grand laps de temps sans avoir la télévision, elle ne m’a pas du tout manqué. J’ai pourtant continué à lire Télérama car il y a, quoi que vous en pensiez, peu de magazines culturels qui le vaillent …
    Quand je n’aurai plus d’activité professionnelle, que ne n’aurai plus le courage de lire ou de sortir de chez moi, que j’attendrai avec impatience « les chiffres et les lettres » et « questions pour un champion », que je connaîtrai tous les doc animaliers, j’irai voir les rééditions des Report terre en attendant la fin pour savoir qui va gagner… peut-être que ne pouvant plus quitter mon fauteuil, j’aurai besoin à ce moment là de m’identifier à ces petits jeunes qui ont parcouru l’Europe pour nous faire découvrir l’écologie… Pour le moment, heureusement, je peux le faire autrement…

  18. Squirrel,

    Sympa pour les jeunes et les vieux. héhé

    Mais bon…

    Sur la radio, malheureusement, il y a beaucoup à dire aussi. gros changement en court, avec des animateurs ultra-formatés.

    Si on achetait tous, ensemble ou pas, une maison loin de tous, dans les hauteurs des plateaux de Mongolie? Sexy non?

    Bisettes à vous tous.
    Past

  19. Salut les report terre, salut Gandhi vert,

    Ben je débarque après le bombardement…
    Sérieux, j’ai lu le post de Gandhi vert le jour de sa publication, mais je n’avais pas vu vos réactions…
    Je suis retournée sur le site du Gandhi vert vendredi dernier, et franchement j’ai vu que vous aussi les report terre vous n’y aviez pas été de main morte.
    Déjà, bon j’ai effectivement trouvé que l’article de Gandhi n’était pas tendre, ça m’a interpellé et je lui ai envoyé un mail.
    Mais bon, ce qu’il dénonce ne sont pas des « méchancetés gratuites »!
    J’ai déjà l’impression que vous (les report terre) vous prenez ce post pour une attaque personnelle… Bizarrement, on dirait un duel que vous avez décidé de régler d’homme à homme.
    Y’avait des participantes aussi à l’émission des report terre, et je m’étonne qu’il n’y ait que des mecs qui se soient défoulés.
    Votre susceptibilité est flagrante!

    Pour ce qui est de votre périple, une de mes amies a participé à l’émission, et moi, j’ai suivi vos aventures en direct sur le net.
    Je suis restée en contact avec mon amie, et je me suis rendue compte du changement.
    Cette émission lui a retourné le cerveau, à son retour elle était vraiment différente. Dans ses propos, son attitude, etc…
    Cela lui semblait difficile de revenir à la vraie vie, et ce simplement à cause de ce mois où la vie semblait rimer avec aventure.
    Je n’ai pas enfoncé le clou, parce qu’elle m’avait vraiment l’air désorientée mais en tout cas les effets de cette émission sont loin d’être innofensifs.

    Bon, quand à l’émission elle même je n’étais pas motivée pour la regarder. Mais mon amie voulait mon avis.
    Et ben je suis désolée, mais je rejoins le Gandhi vert et Squirrel, cette émission est vraiment naze.
    Je suis jeune pourtant (25), mais je me suis emmerdée à mourir. J’étais à 2 doigts d’éteindre. Je ne vais pas établir un listing d’arguments (les idées se recoupent avec celles déjà énumérées), mais je n’ai rien trouvé de positif.
    Un véritable navet… Après, je me demande où se trouve le véritable problème.

    Pourquoi prenez vous les remarques du Gandhi vert pour vous, alors qu’en y pensant bien cela concerne aussi sa copine.
    Si vous pensez qu’il vous a attaqué, sa copine aussi a dû je pense aussi en prendre pour son grade… Et poutant, il est toujours avec.
    De toutes les manières, il est difficile de dire ou de vous faire admettre que l’émission à laquelle vous avez participé est pourrie.
    Vous étiez dedans, alors dur dur de prendre du recul par rapport à cette émission.
    Mais quand je vois Tarik, que tu traites Gandhi de « tête de bite », je me demande si c’est comme ça qu’on dialogue.
    Je trouve ça craignos comme réaction.
    Il ne vous a pas insulté, et même si vous ne comprenez pas ses propos, ou pas encore (il n’est jamais trop tard).
    Essayez de comprendre, que derrière une critique (et ça en dépit de la forme), il y’a toujours quelque chose à en tirer.
    Autre chose Neal… Je n’ai pas compris, qu’est-ce que tu sous-entendais avec la phrase : « ta copine est une sainte? »
    T’as de vieux comptes à régler on dirait.

    En tout cas, je suis quand même contente de voir qu’il y’a des report terre modérés comme Nathanael par exemple.
    De toutes expériences, il y’a des leçons à retenir.

    Sur ce je vous souhaite de bonnes fêtes à tous, et n’oubliez pas d’inclure dans vos résolutions (si vous en avez), d’être plus respecteux envers autrui et moins susceptibles. Ce n’est pas donné à tout le monde, je vous l’accorde, mais apprenez à être ouvert à la critique.
    La vie ne fait que commencer les jeunes (je suis le suis aussi je vous le rappelle), vous aurez le temps de vous prendre des baffes, des vraies (par votre futur boss, vos collègues ou amis-faux parfois). Vous ne pourrez pas toujours répondre, mais vous devrez apprendre à ravaler votre fierté et marcher droit, parce que vous n’en aurez pas le choix.

    Je ne vous retiens pas +

  20. Heuresement,
    T’es presque aussi pompeux que ton pote le Ghandi.
    Les Saints sont des gens reconnus pour leurs martyrs. c’était un jeu de mots, mauvais peut être, j’avoue.
    Ta copine était très heureuse en voyage en tout cas.. Si tu savais..
    Et c’est nous qui ne sommes pas à l’écoute? Trop facile de dire que les tords viennent que d’un côté.

  21. Bonjour,

    J’écris ce message d’une part en réponse aux deux derniers commentaires, ce qui, d’autre part, versera au débat un avis supplémentaire sur cette émission, à laquelle j’ai participé.

    Je tiens avant tout à préciser certaines choses. Effectivement, lorsque je suis partie durant ce mois, j’allais très bien. Bien qu’assommée de travail, j’ai fait des rencontres intéressantes, et appris beaucoup de choses. Mais ce « bonheur » n’était qu’éphémère et le réveil bien plus douloureux.
    Car à mon retour j’ai eu beaucoup de mal à revenir à la « réalité », à ma vie « d’avant » (ni de sainte, ni de martyr). Je pense avoir été enivrée par cette aventure, emportée dans un tourbillon médiatique que je n’ai pas contrôlé.
    Nous travaillions bien plus que 35h par semaine, il s’agissait véritablement d’un travail acharné, et, je le reconnais, très formateur. Ce que je regrette, c’est de m’être noyée dans ce travail et d’en avoir oublié mon sens critique et les fondements de ma personnalité.

    On nous a tellement répété que c’était une chance de faire cette émission que je ne l’ai pas remise en question, que je suis rentrée dans le jeu sans réfléchir, et accepté un certain conditionnement. Mais aujourd’hui, en prenant du recul, je ne peux qu’être déçue par le format qu’a pris l’émission. Autant de travail pour ça? Pour ces quelques minutes intéressantes sur une émission d’une heure, pleine de bavardages incessants ?

    Aujourd’hui le résultat est là : un mois en voyage placé sous le signe de la joie et de la bonne humeur, mais au final beaucoup d’énergie dépensée pour pas grand chose ; un retour difficile, même encore quatre mois après.

    Quand on fait une émission de télé, on s’expose forcément à la critique. Sur internet, la plupart des avis concernant cette émission ont été favorables (enfin c’était plutôt du copier-coller de la revue de presse..). En fait, la critique sur ce site est la seule, je crois, que l’on peut trouver sur internet et qui a réussi à ouvrir un débat. C’est une bonne chose de pouvoir faire réagir les gens.
    Ce débat est intéressant s’il reste dans la problématique de l’émission dans sa globalité, mais je ne souhaite pas qu’il dévie sur moi-même et ma vie privée et surtout que l’on parle en mon nom.

  22. Hellooo tout le monde !

    Pour ma part je ne me sent normalement pas concerné par l’environnement, c’est malheureux à dire mais c’est la vérité ! et pourtant j’ai regardé cette émission des report terre (bon j’avoue pas TOUTES) ! oué mais normaaaaaale me direz vous… je connais un/e des candidat/e. donc forcement on veux voir son/sa pote passé à la TéLéééééé ! c’est rigolo ! pis après au delà de ça je me suis laissée prendre par le réel interêt de vos reportages à tous! (et pas seulement ceux de ma/mon pote.) et du coup après j’ai été déçus du format de cette émission je n’ai pas aimé ce côté télé-réalité qui je pense n’avais rien à faire dans un magasine d’information et pourquoi pas d’éducation à l’environnement. je me suis senti à plusieurs reprise frustré de ne pas en voir un peu plus sur ces reportages…cela m’a déçus de la part de France 5 de vouloir faire « comme toute les autres chaînes » en + si on regarde bien on s’en fou de la « gerbe d’Emilie » ou qu’heloïse se fasse chahuté par max etc etc ce qui est important (enfin je crois) c’est d’essayé de faire prendre « conscience » à des gens comme moi que c’est pas un « jeu » justement(en + vous avez rien gagné ! à part à être connus !!!(;-) ) et que c’est important que chaque personne enlève un petit grain de sable au terrible rouage de la pollution etc. n’est ce pas ?
    Sur ce je vous salut bien tous et merci d’avoir bossé si dur pour ces p’tits morceaux de reportage !
    Promis j’essairai de faire gaffe à l’environnement maintenant !
    tttcchhhuuuuuusssssssssssssss.

  23. jetez votre TV.

  24. Point de vue extérieur, quand je zap la boite noir et que je tombe sur cette émission, la première chose qui me vient à l’esprit c’est un mélange de soulagement et de respect.
    Savoir qu’il y ai quand même des gens (de la nouvelle génération,aussi pourrie soit elle) aussi amoureux de la planète que moi. Tout les moyens sont bon pour motivé les gens .. Il en faut pour tout les gouts.
    Parce que malheureusement tout le monde n’a pas d’instinct que la nature passe avant toute chose..
    Si il faut que l’écologie soit un effet de mode pour que les gens commence à s’y intéresser ..Qu’il en soit ainsi. On a plus le temps .