Gandhi Vert

Argile, Nucléaire et Verts de Terres

La dépression du cochon

Par • 29 Avr, 2009 • Catégorie: Culture

Rien de tel qu’une petite grippe porcine pour se sentir exister. Les médias ont du grain à moudre, les financiers une raison tangible de désespérer, et les laboratoires pharmaceutiques se frottent les mains. Nous avons trouvé une raison à notre dépression !! Elle vient du porc, ce pauvre animal rose avec sa queue en tire-bouchon. L’abominable verrat que l’on nourrit aux granules pétrochimiques et aux antibiotiques de toute sorte revient nous filer une petite frousse. Bien plus flippante que les quelques nitrates laissés en quantité dans les nappes phréatiques un peu partout en France.
Les échanges se grippent, se contractent, le PIB mondial aussi.
Et les cours du porc ? deja en chute de 7% depuis le début de la semaine ; nicolas, nicolas va vite aider ces pauvres petits producteurs de porc qui font si bien vivre nos campagnes verdoyantes et fertiles. Oh nicolas mon ami, l’ami de tous, parle tel l’oracle, et rassure nous, pauvres porcs. Nos médias et leurs valeureux sondages te prédisent deja président pendant centsept ans alors je crois en toi, protège-nous avec tes EPR. Toi seul seras capable de terrasser les cochons avec ton réacteur à eau pressurisée radioactive. Avec toi la France est à l’abri.

En bon Gandhi Vert qui se respecte, je ne peux ni pleurer, ni me réjouir, je me contenterai donc d’observer le spectacle abject d’un monde qui se met en scène de manière abjecte.

Marqué comme: , , , , , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire